INTERVIEW IMG_5694

Publié le 04 04 2015 | par Mathias Mondo

Abou Shatrit: « Les mecs de Gaza sont vraiment doués »

Né en région parisienne, Abou Shatrit a commencé par emprunter un itinéraire plutôt classique fait de foot amateur et de buts à la pelle. Seulement voilà, celui qui se nomme en réalité Mohamed-Ali Shatrit a eu une idée folle: jouer pour la Palestine, le pays de son père originaire d’Halhoul. Aujourd’hui âgé de 32 ans, cet employé de banque, n’en a pas fini avec le ballon rond, et a toujours certaines ambitions. Pour nous, il a accepté de revenir sur son expérience unique au sein d’une sélection pas comme les autres. 

 

 

 

 

 

Un mot sur ton parcours footballistique, tu n’as jamais fait de centre de formation?

J’ai tenté les centres de formation de Beauvais et du PSG mais sans succès. J’ai eu une croissance lente et mon petit gabarit a fait que je n’ai pas été retenu; même si footballistiquement je n’avais rien à envier aux autres. J’ai donc joué à La Courneuve depuis U17 avant d’aller tenter ma chance plus haut au FC Saint-Leu en DH.

 

En DH on peut dire que ça se passe plutôt bien pour toi…

Oui, pour ma première saison à ce niveau, je finis meilleur buteur du championnat avec 18 buts et je pars faire un essai en Grèce à Kalamata. Là-bas, les dirigeant sont intéressés mais le contrat tarde à arriver et je suis contraint de revenir à Saint-Leu. Je poursuis sur ma lancée en étant meilleur buteur de mon équipe à mi-championnat.

 

Tes performances t’amènent alors à signer en Tunisie dès le mercato hivernal, comment vis-tu ta première expérience pro?

Au cours d’un essai avec l’Étoile Olympique La Goulette Kram, alors relégable en première division tunisienne, je plais à l’entraîneur et ils décident de me signer à 8 matchs de la fin de la saison. Ca se passe pas trop mal, on réussit l’exploit de se maintenir malgré notre retard de points mais il ne me paient plus alors je quitte le club. J’effectue ensuite un essai à Monastir qui joue la Ligue des Champions Arabe mais le transfert capote et me revoilà en région parisienne à Levallois en CFA.    

 

Du CFA, tu te retrouves à jouer en Palestine…

A Levallois ça se complique. Je suis victime d’une grosse blessure et il y a une mésentente avec le coach donc je pars à Drancy qui m’offre un boulot et un appartement. Je termine meilleur buteur de CFA2

puis on monte en CFA. Tout va bien jusqu’à une nouvelle blessure et un changement d’entraîneur. Nos relations se refroidissent alors j’envisage un départ pour garder de bons rapports et c’est là que la possibilité d’évoluer en Palestine se présente. Je signe à Shabab Al Khaleel, le club doyen palestinien basé à Hébron, mais j’arrive en méforme. Les retards de paiement font que je ne peux pas me permettre de rester au club donc je rentre en France après six mois.

 

Le foot en Palestine c’était comment?

Honnêtement le niveau est assez faible même si le mecs de Gaza sont vraiment doués par rapport aux autres joueurs. Le problème c’est qu’il n’y a pas d’infrastructure dédiée à la formation. Tout reste à faire concernant le développement du foot là-bas. Pour ma part, en tant que Français, j’étais une cible pour les défenseurs qui n’hésitaient pas à me découper régulièrement.

 

IMG_5867

Welcome to my hood

Pour en revenir à ton expérience en sélection, quels sont tes premiers contacts avec l’encadrement?

Pendant des années j’ai tenté de contacter la sélection pour essayer de me vendre mais avec les problèmes sur place ce n’était pas évident. Un matin, j’apprends que l’équipe est en Belgique pour un match de charité. Je parviens à joindre une personne au parlement européen en charge des affaires palestiniennes et le soir même on m’indique l’horaire et le lieux d’entraînement. Je ne me pose pas de question, je réserve immédiatement mon billet pour Bruxelles et je fais mon sac et j’y vais.

 

Tu arrives au stade avec ton sac de sport et tu demandes tout simplement à devenir international palestinien?

C’est exactement ça! J’arrive avec mes affaires et me présente au groupe. Ca se passe très bien, le président de la fédération est impressionné par ma démarche et ma motivation. Les mecs m’accueillent et m’ouvrent le vestiaire et le sélectionneur, Moussa Bezaz, est un Français qui m’aide à m’intégrer.

 

Quelques heures après, c’est le début de ta carrière de internationale…

Dès le lendemain, à ma grande surprise, j’entre lors du fameux match et je vis un grand moment de bonheur. On perd mais tout se passe bien, je suis invité un mois après en Palestine. Au total, j’aurai disputé 12 matchs internationaux pour un but entre 2009 et 2011.

 

Quelles sont les conditions à remplir pour jouer pour la Palestine?

L’équipe étant reconnue par la FIFA depuis 1998, ce sont les mêmes conditions que pour n’importe quelle sélection, il faut être motivé et avoir un lien avec la Palestine. La fédération a été transparente là-dessus, ils ont toujours été très réglo, très pro.

 

Quel était le regard des autres sélections sur la vôtre?

On a toujours été bien accueilli; il y a un grand capital sympathie pour la Palestine à travers le monde et on en a clairement profité. En Tanzanie, je me souviens qu’on a été reçus comme des ministres!

 

En théorie, la Palestine peut donc jouer contre n’importe quelle sélection même Israël?

Il n’y a aucun obstacle à ce que la Palestine rencontre Israël en match officiel. Mais dans les faits, cela n’arrivera pas de notre vivant. Il n’y a que deux possibilité pour que ces deux sélections jouent l’une contre l’autre: une présence des deux équipes en Coupe du Monde ou bien un match amical… Certaines équipes refuseront toujours de jouer contre la Palestine en amical. Malgré tout, le foot a un train d’avance sur la diplomatie.

 

D’où venaient tes coéquipiers en sélection?

Ils évoluaient en majorité dans le championnat local mais à un moment donné, Moussa Bezaz a fait venir des joueurs issus de la diaspora pour faire progresser l’équipe.

 

Quelle relation les Palestiniens entretiennent-ils avec leur équipe nationale?

Même si on n’est pas des stars, on jouit d’une petite notoriété là-bas car on porte quand même les couleurs de tout un peuple.

 

As-tu entendu parler du CD Palestino? (NDLR: un club chilien créé par la communauté palestinienne)

Je n’ai pas eu l’occasion de croiser des joueurs jouant dans ce club car ça coûte très cher à la fédération de les faire venir. Le club n’est pas particulièrement suivi en Palestine mais il est connu car certains internationaux y évoluent.

 

La Palestine vient de disputer la Coupe d’Asie des Nations 2015. Comment juges-tu l’évolution de ta sélection?

Je note une belle évolution, on a affronté de grosses équipes dont l’Australie qui gagne le tournoi donc on a pas à rougir.

 

Comment envisages-tu l’avenir pour le foot palestinien? Voudrais-tu t’impliquer d’une manière ou d’une autre dans son développement? On m’a proposé de rejoindre l’encadrement. L’idée me plaît mais je ne sais pas encore ce que je ferai. J’aimerais aider au développement de la sélection mais on manque de matériel. En attendant, je suis un peu frustré de ne pas avoir pu faire mes adieux. Cette année j’aimerais renouer avec la sélection pour jouer un dernier match.

 

Aujourd’hui tu joues à Houilles en excellence. Comment ça se passe?

Super! Sur un plan personnel, j’ai déjà inscrit 23 buts et je prends vraiment du plaisir. L’équipe compte pas mal de bons éléments.

 

Quel regard portes-tu sur ta carrière footballistique?

Je m’estime chanceux. J’ai eu l’opportunité de ressentir un tas d’émotions différentes et intenses, notamment pendant l’hymne national.

 

Pour finir, la Palestine ça peut être un endroit cool?

Franchement je me sentais plus en sécurité côté palestinien que côté israélien. Ramallah c’est une ville qui bouge. Bethléem c’est mortel, c’est chargé d’histoire. Je vous conseille à tous de vous y rendre pour vous faire une idée!

IMG_5742

En arrière-plan, le Dôme du Rocher, Jérusalem

 

Propos recueillis par M.M.

Photos personnelles Abou Shatrit

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur pour Onlyfootball.fr, Why always me?



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com