Bundesliga Petersen

Publié le 31 01 2015 | par Camille Franciosi

0

Bundesliga J18

Vfl Wolfsburg-Bayern München 1-4

 

La première rencontre est sous le signe de la mémoire de Junior Malanda, milieu de terrain belge de Wolfsburg disparu pendant les fêtes dans un accident de voiture. Et le mois que l’on puisse dire, c’est que les Loups ont plus que comme il faut rendu hommage à leur coéquipier disparu trop tôt. Evidemment, le Bayern mène encore de huit point, mais Wolfsburg a mis les formes pour démarrer cette phase retour. Après cinq minutes, Caligiuri fait un festival côté droit avant d’envoyer une diagonale vers la gauche pour De Bruyne. Le belge décale pour Dost qui trompe le « soi disant méritant Ballon d’Or » aka Neuer à 13 mètres du but. Et juste avant la pause, le Bayern va refaire une erreur. Sur un coup franc de la gauche, la tentative de Rodriguez est mal repoussée par Lewandowski et Dost reprend de volée. Et Null-Zwei pour les Wölfe. A la 53e, Arnold s’offre un départ arrêté dans sa propre surface, juste dans les profondeurs du camp bavarois. A 35 mètres des cages de Neuer, il transmet à De Bruyne qui déboule comme une furie avant de conclure par une frappe qui termine dans le coin gauche de Neuer. Deux minutes après la réalisation du rouquin belge, Juan Bernat réduit la marque à 1-2 en s’y reprenant à deux fois pour tromper Benaglio. Et le goal suisse va sortir une parade énorme à la 73e, sur une frappe de Schweinsteiger servi sur une talonnade de Robben. Et les hôtes enfonceront le clou sur la contre attaque qui suit. Arnold sert De Bruyne qui danse la samba autour de Dante avant d’inscrire le quatrième but.

 

Schalke 04- Hannover 96 1-0

 

Schalke  veut se rapprocher des places de C1. En cas de victoire, ils auraient provisoirement la troisième place. Mais pour cela , ils devront gagner face à des 96er qu’ils n’ont pas vaincus depuis deux ans. Ce sera également sans plusieurs acteurs des deux côtés comme Fährmann, Aogo, Farfan ou Draxler pour les Königsblauen, Andreasen, Hoffmann et Ya Konan pour les visiteurs. Première situation dangereuse à la 8e, signée Bittencourt, qui joue en une -deux avec Jimmy Briand avant de frapper, mais ça passe à droite des poteaux de Giefer. Huntelaar et Choupo Moting tentent de trouver le cadre mais sans succès. Et à la 31e minute, sur un centre de Christian Fuchs au poteau de corner gauche, la balle traverse la surface de Hanovre jusqu’à Höger dans le coin droit qui frappe du gauche à ras du sol. Zieler est masqué et e peut que regarder la balle passer sur sa gauche. 1-0 mérité sur la première demi-heure de jeu. A l’approche de la pause, les esprits s’échauffent, et Joselu réclame un pénalty qu’il n’obtiendra pas, alors qu’Albornoz s’essuie les crampons sur le buteur Höger. A la 48e, Briand accélère plein axe, se joue de Nastasic avant de servir Joselu sur sa gauche. L’Espagnol tente un extérieur du droit mais Zieler claque une parade pour préserver son but inviolé.A la 57e, Schulz pense égaliser de la tête, mais son coup de casque trouve l’intérieur du poteau gauche de Giefer, avant de retomber sur la ligne de Giefer et de ressortir!  Et on se demande bien ce qui passe par la tête de Huntelaar à la 85e, lorsque le buteur hollandais se jette les pieds en avant sur les talons de Schmiedebach, et assassine carrément le relayeur d’Hannover. Carton rouge mérité pour le Hunter.

 

Mainz 05- SC Paderborn 5-0

 

Deux équipes concernées par la menace de la relégation, un point au dessus de la ligne rouge pour les locaux, deux pour les visiteurs. Et pourtant Mayence doit améliorer son bilan à domicile. Etant la 4e plus mauvaise équipe sur ses terres, les 05er ne sont pas maîtres chez eux depuis le début de la saison. D’autant que Paderborn a peut être trouvé une alternative à ses problèmes offensifs en recrutant Lakic, en provenance de Kaiserslautern.

Et c’est Mainz qui ouvre le score après 5 minutes. Brosinski sur le flanc droit cente pour de Blasis sur la droite de la surface. Celui-ci remise sur Malli à l’entrée des dix huit mètres, qui s’avance et frappe à 14 mètres sur la droite des cages.  A la 38e, Rupp, puis Ziegler ont l’opportunité d’égaliser, mais la barre puis Karius gardent Mayence en tête. On joue depuis 50 secondes en seconde période lorsque Okazaki remet de la tête pour De Blasis dans le rond central. ce dernier lance Malli dans la profondeur, et Malli s’offre un doublé, lui qui n’avait encore pas scoré cette saison. Et à la 70e, on prend les mêmes , et on échange les rôles. C’est Malli qui décale de Balsis sur la gauche de la surface, pour un enroulé du droit. 0-3 puis 0-4 suite à un coup franc à une trentaine de mètres sur la gauche, frappé par Bengtsson et repris victorieusement de la tête par Allagui. Le calice sera bu jusqu’à la lie pour le promu suite à un pénalty à cinq minutes de la fin , transformé par Geis d’une frappe croisée du droit en lucarne.

 

SC Freiburg- Eintracht Frankfurt 4-1

 

Freiburg est en manque de buts. Seulement 17 malheureuses réalisations et avant dernière attaque devant le HSV, la lanterne rouge reçoit Frankfurt. Les coéquipiers de Jonathan Schmid essaieront de décrocher une deuxième victoire à domicile face à un Eintracht qui est la deuxième meilleure attaque du championnat.

Et un premier coup franc pour Frankfurt après 45 secondes de jeu à trente mètres du but. Stendera et son pied gauche cherche du monde au second poteau et trouve Marco Russ qui se jette pour placer un extérieur du droit dans les six mètres . 1-0 pour les Breisgauer. Pas grand chose à raconter sur cette première période, même si dans les arrêts de jeu, Schmid tente d’apporter le danger sur un coup franc venant de la droite, mais bien repoussé par le bloc défensif des Aigles. A la 60e, Günter est fauché par Stefan Aigner dans la surface, et ça donne un pénalty pour Freiburg. Darida ne tremble pas et remet les compteurs à zéro. A la 63e, c’est Nils Petersen qui ouvre son compteurs buts avec le SC. Darida balance une diagonale vers la droite sur Klaus, seul au monde sur la droite. Ce dernier s’applique pour trouver l’ex-Brémois qui prend Trapp à contrepied. Et sept minutes plus tard, la recrue s’offre un doublé de la tête cette fois ci sur un centre de Frantz. Et même un triplé à la 88e, en étant à la réception d’un superbe travail de Philipp et de Schmid sur l’aile gauche.

 

VfB Stuttgart- Borussia Mönchengladbach 0-1

 

Gladbach cherche à rattraper les loups de Wolfsburg et à distancer Leverkusen, ce qui serait le cas en cas de succès aujourd’hui. Pour les hommes de Huub Stevens, c’est la mission « Maintien » qui est en cours. Si les Schwaben s’inclinent, ils seraient relégables. A la 7e minute, Stranzl est à la retombée d’un corner, mais la tentative de l’Autrichien est sortie d’un arrêt réflexe signé Ulreich. A la 34e , Schwaab est inattaqué par la défense de Gladbach et permet à Harnik de faire briller Yann Sommer, qui se saisit du ballon en deux temps. A là 70e, c’est Herrmann qui délivre les Fohlen. Bien servi à ras de terre depuis la gauche par Hrgota, le Speedy Gonzalez des Fohlen frappe fort du droit à l’entrée de la surface. Ulreich ne peut que détourner le cuir dans ses filets. Georg Niedermeier manque l’égalisation à trois mètres du but à la 89e en frappant sur la barre!

 

Hamburger SV- FC Köln 0-2

 

Le Dino va avoir de quoi faire lors de cette reprise: le FC Köln, deuxième meilleure équipe à l’extérieur, avec 13 de ses 17 pions inscrits loin de chez lui. En cas de défaite, le Dino pourrait retrouver la charrette tandis qu’en cas de victoire, le Effzeh se ferait doubler par son adversaire du jour. La première grosse occasion pour Cologne est pour Olic qui tente un frappe du droit sans contrôle aux six mètres, mais ça passe au dessus à la 8e. Van Der Vaart tente de montrer l’exemple deux minutes plus tard en déposant un caviar sur le crâne de Westermann que le portier des visiteurs repousse avec brio. Le néerlandis se signale à la 17e en récoltant un carton jaune, suite à une rixe avec Peszko, qui prendra aussi sa biscotte. Et Olic est dans tous les coups, même si il se troue sur sa tentative à la 20e. A la 36e Olkowski sert Ujah d’une balle lobée, mais l’attaquant de Geissböcke bute sur un grand Drobny qui lui bouche l’angle comme il se doit. A la 47e, un nouveau coup de pied arrêté de Van Der Vaart trouve Westermann à côté du poteau droit, qui remet en retrait de la tête sur Götz, qui frappe du droit quelques centimètres au dessus de la transversale de Horn. Et à la 62e, Pesko s’avance dans le camp du HSV avant de servir Risse sur l’aile droite. Ce dernier accélère et laisse l’arrière-garde sur place avant de placer le cuir entre les jambes de Drobny d’un plat du pied impeccable. Risse qui s’offrira un doublé à la 77e minute, en prenant Rajkovic de vitesse, et en allant crucifier Drobny une nouvelle fois du pied droit.

 

Camille Franciosi

 

Crédit photo: www.badische-zeitung.de


Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com