INTERVIEW Symbol for football bribes

Publié le 10 11 2014 | par Quentin Müller

Ross, journaliste et pronostiqueur sur ParisSportifs.com

Depuis l’ouverture du marché en ligne français en 2010, les paris sportifs se sont taillés une place monstrueuse dans l’univers du football, entrainant par la même occasion un bouleversement des moeurs aussi bien chez le grand public qu’auprès des journalistes sportifs, de plus en plus souvent amenés à s’adapter au phonomène. Ross, expert du site parissportifs.com, nous livre son regard sur ce mélange des genres détonnants…

 

Journaliste, pronostiqueur, community manager…. On ne sait plus vraiment comment te présenter. Peux-tu nous aider à mettre le doigt sur ton job?

(Rires) Disons que je me considère avant tout comme un journaliste sportif intrigué par cet univers des paris en ligne. L’un ne va pas sans l’autre dans cet univers; et en tant que touche à tout, je ne me pose aucune limite. Avec les moyens techniques offerts aujourd’hui sur le net, tu peux difficilement te contenter de pondre un article en attendant que la sauce prenne. Je prends donc un malin plaisir à jongler entre mes différentes casquettes, tout en veillant à mettre la même application dans tout ce que je suis amené à faire.

 

Qui se cache véritablement sous toutes ses casquettes?

Un grand passionné de football de 27 ans, issu d’une école de journalisme au terme d’un cursus scolaire peu commode. J’ai longtemps cherché ma voie avant ce premier stage chez ParisSportifs.com à l’été 2010, du côté de Malte. Entre l’énorme engouement suscité par l’ouverture du marché français et cette belle Coupe du Monde en Afrique du Sud -exception faite de cette saleté de Vuvuzela- le déclic a eu lieu instantanément!

 

Il y a aussi eu l’affaire Knysna…

Il ne faut pas l’oublier certes, mais il s’est déjà dit assez de choses comme ça depuis plus de quatre ans maintenant… Rien ne sert d’en rajouter une couche. On a la chance d’avoir retrouvé une belle équipe de France, soudée derrière son sélectionneur. Que demander de plus si ce n’est un nouveau sacre en 2016.

 

Que penses-tu des chances de l’Equipe de France à l’Euro 2016 justement?

Les Bleus ne cessent de progresser depuis leur accident de parcours un Ukraine. On pouvait difficilement prétendre au tire lors du Mondial 2014. Le quart de finale est en soi une belle performance et je pense qu’on sera encore plus fort en 2016 avec l’arrivée à maturité d’une bonne partie des jeunes joueurs prometteurs. Avec le soutien du public français en plus, je mise sur une victoire des Tricolores, même s’il est encore trop tôt pour véritablement se prononcer.

 

Revenons-en à nos moutons. Comment expliquer l’engouement des Français pour les paris en ligne sur le foot?

Le football a toujours eu une place particulière dans le coeur des Français. Ce n’est donc pas une surprise de constater aujourd’hui qu’il s’agit de la discipline la plus plebiscitée par les parieurs. Quant au succès des jeux en ligne, il s’explique en grande partie par la culture des paris en dur, notamment via les Cote&Match ainsi que le Loto Foot, qui existait bien avant l’ouverture du marché chez nous. L’arrivée des bookmakers en France a permis de faciliter la prise de paris, tout en offrant un panel plus large de possibilités, même si les cotes ne sont malheureusement pas toujours au rendez-vous en comparaison des offres proposées chez nos voisins européens.

 

Difficile de faire des paris en ligne sont gagne-pain donc…

Absolument! Tout le paradoxe de cet univers est là, car si de plus en plus de monde s’essaye aux paris en ligne, très peu de joueurs maitrisent véritablement les clés pour bien parier. Le cliché du parieur pro gagnant tranquillement sa vie fait tourner beaucoup de têtes, notamment chez les débutants, et les arnaques du web promettant de faire gagner des sommes mirobolantes contre rémunération n’arrangent pas la chose. C’est là que mon job sur ParisSportifs.com prend toute sa mesure; à savoir conseiller et accompagner le joueur au fil de son parcours pour lui permettre d’éliminer un maximum de facteurs à risques.

 

Les pronostics payants sont-ils forcément des arnaques?

Non. Par contre, je ne peux que conseiller aux débutants de se montrer extrêmement vigilants avant de suivre un tipster qui vous promet des miracles. Essayez d’obtenir un maximum d’informations auprès du tipster en question ou de ses abonnés. A quelle fréquence joue-t-il? A combien s’élève son capital? Quel est le montant moyen de ses mises? Quel est la cote moyenne minimum de ses paris? Quel est son taux de réussite?

 

Existe-il une méthode pour bien parier sur le foot?

Il n’y pas de remède miracle. Autrement les bookmakers auraient déjà mis la clé sous la porte les uns après les autres. En revanche, il y a quelques règles de base incontournables en plus de facteur chance. En premier lieu : gérer rigoureusement son capital! Quel que soit votre budget, ne misez jamais plus de 2% à 3% de votre bankroll sur un pari. Evitez également les championnats et compétitions à risques (ceux pour lesquels vous n’avez pas forcément accès à toutes les infos concernant un match donné) ainsi que les petites cotes, peu rémunératrices et qui peuvent très souvent vous faire perdre gros. Enfin, analysez soigneusement les rencontres susceptibles de vous intéresser, comparez les cotes offertes d’un site à l’autre sur un même pari, et rappelez-vous surtout que les paris en ligne doivent avant tout rester une source de plaisir.
 

Quel est ton palmarès personnel en tant que pronostiqueur?

Je me suis officiellement lancé sur le tard lors de la saison 2012-2013, avec un concept proposant un pronostic vidéo par semaine. Ce premier exercie a été plutôt positif avec 61% de réussite (25 paris gagnants sur 41 proposés, et une cote moyenne à 1,90) ainsi qu’une bankroll ayant grimpé de 1 000 à 1 173 euros. Mon parcours a été largement plus compliquée après un très mauvais départ et une perte de confiance la saison passée, mais je reste sur un beau bet sur le over 3,5 buts lors du Clasico entre le Real et le Barça du 25 octobre dernier. Espérons qu’il marque mon retour aux affaires.

 

Quels éléments prends-tu en compte avant de parier sur un match?

Il y a pas mal de facteurs à prendre en compte dans son analyse. Les statistiques de chaque équipe, leur état de forme respectif au moment de s’affronter, l’historique de leurs duels, la météo, le terrain sur lequel doit se jouer la rencontre… En fait, la question serait plutôt de savoir s’il y a des éléments à ne pas prendre en compte. Tout ce qui peut avoir une influence sur le déroulement du match doit faire partie intégrante de votre analyse. Tout comme la cote proposée pour le pari vers lequel vous vous tournez. En cumulant ces paramètres, vous pourrez ainsi défnir un indice de confiance et juger de la somme à miser…!

 

Es-tu prêt à échanger définitivement ta casquette de journaliste avec celle de parieur?

Bien sûr… Que non! (Rires) J’apprécie énormément les deux facettes de mon job et je trouve qu’elles sont plutôt complémentaires. Je n’aurais probablement jamais la réussite d’un parieur professionnel investi à temps plein dans les pronostics (quoique…), par contre j’adore le fait d’aller à la pêche aux infos au quotidien, décrypter les stats, partager mes analyses et surtout débattre avec le plus grand monde. J’invite d’ailleurs tous les amateurs de paris sportifs à nous rendre visite sur parissportifs.com pour échanger avec nous.



A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com