Bundesliga köln

Publié le 26 10 2014 | par Camille Franciosi

Bundesliga : J9

 

Werder Bremen- FC Köln 0-1

 

Le Werder poursuit sa marche en arrière. Plus que jamais lanterne rouge, il recevait les promus du FC Köln, vainqueurs de Dortmund lors de la dernière journée de championnat. Et ce n’est pas ce match qui rassurera les hommes de Robin Dutt. Première frappe des locaux , et encore complètement dévissée à la demi heure de jeu (ceci dit, première tentative brêmoise depuis presque 120 minutes de rencontres officielles), pas beaucoup plus de danger de l’autre part. Faible première période que nous offre cet affrontement. La première grosse intervention arrive à la 56e sur une frappe de Junuzovic que Horn sort de la lucarne pour mettre en corner, mais quatre minutes plus tard, c’est Cologne qui ouvre le score par l’intermédiaire d’Anthony Ujah. Le capitaine du Werder Clemens Fritz perd le ballon aux abords de sa propre surface, Svento en profite pour fausser compagnie à Prödl avant de centrer pour Ujah qui ajuste à neuf mètres du but. Sur l’engagement ou presque, Hajrovic trouve de l’espace sur la droite et manque de remettre les compteurs à zéro d’une belle frappe du gauche, mais sa tentative heurte le poteau droit d’Horn! Le reste du match sera une suite de passes mal ajustées, et d’idées brouillonnes. Ce sera le dernier match également de Robin Dutt en tant que coach de Brême.

 

Borussia Dortmund- Hannover 96 0-1

 

Aussi étonnant que ça puisse paraître, avant cette rencontre, Hanovre est devant Dortmund au classement, le onzième qui se déplace chez le quatorzième. La première alerte sur les buts de Zieler est à la 17e. Piszczek adresse un centre tir que trois partenaires n’arrivent pas à reprendre et Gülselam suave à quelques centimètres du but. Sur le corner suivant, Hummels est seul est point de pénalty, mais Zieler sort la tentative de son coéquipier en sélection au prix d’une grande parade. A la 54e sur un très long ballon central, Piscek centre en première intention pour Aubameyang qui loupe le ballon, mais pas Reus qui manque de peu le cadre. Et la 61e minute va mettre à une attente de 461 minutes suite à un coup franc de Kiyotake qui vient mourir au pied de poteau droit de Weidenfeller . Les 96er finiront bien en infériorité numérique après un deuxième jaune récolté par Gülselam sur un contact avec Reus, mais ce sont bien les visiteurs qui s’imposent un à zéro face au BVB.

 

Augsburg- Freiburg 2-0

 

Freiburg, équipe si fringante la saison dernière , est avec le Werder la seule équipe de Bundesliga à ne pas avoir gagné cette saison. Les Breisgauer espèrent prendre leur envol contre un Augsburg pas beaucoup mieux loti.

Et c’est Augsburg qui commence avec les choses sérieuses en premier. A la 11e minute, sur un corner, Krmas tire sur le maillot de Klavan et le déséquilibre. Pénalty pour les locaux, et Paul Verhaegh prend ses responsabilités en frappant en bas à droite. A la 65e, c’est l’ancien Halil Altintop qui va éliminer un défenseur en glissant, avant de frapper de l’intérieur du droit et doubler la mise.

 

Hoffenheim-Paderborn 1-0

 

Malgré trois partages des points en quatre rencontres, Hoffe peut revenir provisoirement à la 2e place en cas de victoire face à Paderborn cet après midi. Un promu qui sera cependant peu évident à battre comme le montre son succès à Francfort la semaine dernière.

ET les choses commencent plutôt bien pour le TSG! Dès la 4e minute, Volland est crocheté par Brückner dans la surface, et ça fait pénalty! Mais Rudy frappe trop mollement et Kruse se détend sur sa gauche pour détourner sur le poteau.

Il reste vint minutes à jouer lorsque Volland obtient un coup franc à l’angle droit des dix huit mètres. L’ataquant Allemand se charge de le tirer mais la tentative tape la barre.

A la 73e, une série noire s’arrête. Après 700 minutes sans scorer, Kevin Volland, bien servi aux six mètres par Andreas Beck, contrôle dos au but, s’impose face à Hünemeier avant de frapper du gauche en pivot, et donner l’avantage aux siens.

 

Hertha Berlin- Hamburger SV 3-0

 

Malgré un début de partie assez intéressante avec quelques occasions de part et d’autre, les deux équipes n’ont pas réussi à trouver la faille en première mi-temps.

Après la pause, l’ex-Schalker Holtby entre en jeu, mais c’est à la 57e que Djeng s’offre la plus grosse occasion jusqu’à présent en trouvant la barre. Et c’est Ben Hatira qui va trouver l’ouverture à la 59e minute, sur un crochet qui efface Behrami et un bijou du droit sous la barre, imité deux minutes plus tard, par une ancienne gloire du foot, John Heitinga oublié au second poteau et qui peut placer un plat du pied suite à une frappe sur la barre de Hosogai. Et Ben-Hatira s’érige en héros à la 85e quand mis sur orbite par Sjkelbred, le natif de Berlin s’en va tromper Drobny d’une balle piquée à l’entrée des dix huit mètres.

 

Eintracht Frankfurt- VfB Stuttgart 4-5

 

Après un début de saison catastrophique pour les Schwaben, Stuttgart est sorti de la zone rouge avec une défaite en quatre matches. A la 21e minute, Corner frappé de la gauche pour l’Eintracht, Seferovic au second poteau claque sa tête sur l’aluminium adverse avant que Madlung ne reprenne de près d’une belle volée du droit. A la 34e, Stuttgart égalise. Action d’école, débordement plein centre, centre à ras du sol, Romeu dévie le ballon et Harnik est la pour reprendre. Deux minutes plus tard, Sararer déboule à nouveau sur l’aile droite, centre en retrait pour Madlung au centre de la surface qui laisse passer pour Harnik qui s’offre un doublé pour son 150e match en Bundesliga. On joue depuis six minutes en seconde mi-temps quand Gentner s’appuie sur un de ses partenaires à l’angle gauche de la surface pour solliciter un une-deux, et finir par une Thierry Henry du droit petit filet opposé. Et ça fait 3-1 pour un VfB qu’on donnait pour mort lors du début de saison. Mais les aigles ne veulent pas se laisser déplumer ainsi. Seferovic est bien servi sur la droite de la zone de vérité, centre pour son capitaine Alex Meier qui s’y reprend à deux fois pour pousser la balle au fond. A la 57e, Aigner est lancé dans la profondeur. Il laisse parler sa vitesse , dépose son vis-à-vis, et adresse une frappe croisée du droit que Kirschbaum ne peut qu’effleurer. Kirschbaum qui n’est pas exempt de tout reproche à la 65e, lorsque Madlung reprend un coup de pied arrêté de Stendera. Mais cette partie est complètement folle et à la 81e, Werner accélère, se joue de Madlung en vitesse pure dans la surface avant de se présenter face à Wiedwald et de frapper côté fermé du gauche et d’égaliser pour Stuttgart. Et le VfB va même prendre l’avantage à la 84e! Sur un coup de pied arrêté, Wiedwald se loupe et Gentner en profite pour scorer à son tour ! Et les Aigles de Hesse finiront même à dix, après l’expulsion de Seferovic qui veut expliquer certaines choses de la vie à un arbitre de touche. Mais quelle rencontre!

 

Camille Franciosi

 

Crédit photo: bild.de


Tags: , , , ,


A propos de l'auteur





Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com