Bundesliga Schalke 04

Publié le 28 09 2014 | par Camille Franciosi

Bundesliga J6

Schalke 04- Borussia Dortmund 2-1

 

Il y a des matches comme ça qu’il ne faut pas perdre , ces matches où quelques jours avant, l’ambiance s’électrise, les deux camps se regardent de travers, les forces vives sont scrutées de plus près, on appelle ça les Clas(s)ico , ou es Derbys. Et celui-ci st sans aucun doute le plus bouillant d’Allemagne: le RUHRDERBY entre les Königsblauen du S04 et les Schwarzgelben du BVB. Normalement, c’est une top affiche au niveau de l’intensité comme au niveau du classement, étant donné que les places européennes sont en jeu. En ce début de saison, e n’est pas trop le cas en ce qui concerne la situation des deux clubs au tableau d’honneur d la BuLi. Dortmund 8e, avec 7 points se déplace sur la pelouse du 13e Schalke, 5 points en autant de rencontres. Les infirmeries sont également bien remplies, avec Reus , Kehl, Gündogan, Subotic, plus Hummels incertain pour les hommes de Jürgen Klopp, et Höwedes, Santana, plus les incertains Ayhan, Boateng, Neustädter, Sam ou encore Höger.

Et ça commence bien pour les Königsblauen ! D’abord , Choupo-moting blesse Piszczek à la tête après quelques secondes de jeu, le Polonais se fera mettre une agrafe et reviendra dur le terrain quelques minutes plus tard. A la 8e minute, sur un coup de pied arrêté, Schalke ouvre le score! Corner frappé par le pied gauche d’Aogo, et Joel Matip qui avait débuté sa saison contre Brême smashe sa tête! A la 22e , les locaux récidivent. Deuxième corner et deuxième pion pour l’effectif de Jens Keller: de nouveau un corner venant de la gauche, une tête bien frappée de Huntelaar que Weidenfeller repousse cette fois-ci, mais Ramos relance mal et Choupo-Moting peut trouver la faille dans un deuxième temps. Trois minutes plus tard, Adrian Ramos prend la profondeur côté droit, et centre au second poteau pour Aubameyang qui frappe enroulé du droit côté opposé. Uchida se couche trop, Fährmann pas assez, et le BVB revient dans le game!

 

FSV Mainz 05- TSG Hoffenheim 0-0

 

La belle machine des O5er s’est enrayée. SI Okazaki ne marque pas, alors son équipe ne s’impose pas, on dirait un peu le principe de base de cette équipe cette saison. Les hommes de Kasper Hjulmand ont pourtant eu la mainmise sur le ballon, mais ni Diaz, ni Hofmann ne réussirent à tromper un Baumann plus en jambes que lors de sa dernière sortie. Côté TSG , Modeste et Firmino ont été les plus actifs, sans toutefois inquiéter grandement un Karius serein dans ses cages. A la reprise, Allagui est le premier à se signaler, mais toujours sans succès. Hoffenheim joue de manière plus agressive que ses opposants, comme le démontre le démontre le nombre de fautes à 10 minutes de la fin, 28 pour les joueurs de Thomas Gisdol, seulement 10 pour les locaux. Au final, un 0-0 qui n’arrange personne.

 

FC Bayern- FC Köln 2-0

 

Sur une certaine chaîne cryptée française, ils pourraient nous appeler ce match le « FC-ico ». Mais de FC , il n’y en a qu’un dans ce match. A la 19e, Daniel Halfar, défenseur de Köln perd le ballon face à Rafinha, pour Robben, ce dernier de plus en plus collectif, transmet à Müller qui décale pour Mario Götze qui arrive à pleine vitesse et place un bon plat du pied droit aux abords des six mètres. 1-0.

A la 34e minute, les Kölner on une énorme occasion. Lehmann centre de la gauche pour Matuschyk qui trouve le poteau gauche de Neuer planté sur place, puis Ujah bute sur le goal champion du monde qui réalise une parade de handball! A la 66e minute, Robben toujours infernal sur son aile droite, n’est pas attaqué par son vis-à-vis. Son décalage pour Götze va être prolongé par le Weltmeister qui cherche Alba mais ne trouvera que Halfar, encore lui qui tacle dans son propre but. 2-0

 

SC Freiburg- Bayer Leverkusen 0-0

 

Leverkusen perd des points là où il faudrait en prendre, comme lors de la rencontre face à Wolfsburg où le Werkself en a pris quatre dans le buffet. Freiburg est un spécialiste des buts encaissés en fin de match. Contre Berlin et Hoffenheim, quatre points ont été perdus en fin de match.

29e: Un Spahic averti en prend  deux! Déjà sanctionné en début de partie, l’ex-montpelliérain ramasse une seconde biscotte sur un méchant tacle non maîtrisé sur Philipp et laisse ses coéquipiers à dix pour plus d’une heure! Leverkusen laisse le jeu aux Breisgauer et se contente de coller des contres .

A vingt minutes de la fin de partie, un coup de canon de Son est détourné sur la barre par Bürki, Bellarabi reprend et retrouve l’aluminium!

Krmas fait du catch avec Lars Bender, et doit aller prendre sa douche avant les autres à un quart d’heure de la fin du match. Egalité sur la pelouse, 10 contre 10 .

 

SC Paderborn- Borussia Mönchengladbach 1-2

 

Mönchengladbach ouvre le score à la 7e minute sur la première occasion du match! Hrgota sert délicieusement Herrmann qui étonnamment seul dans la zone de vérité pousse la balle au fond! 0-1

Au quart d’heure de jeu, les Fohlen doublent la mise! Long ballon depuis le rond central, Kruse récupère le ballon à droite, avant de centrer pour Raffael qui reprend de la tête, c’est repoussé par le portier, mais Zimmer et Wemmer se gênent pour dégager, et le Brésilien passe la jambe entre les deux! 2-0

41e: Kramer récolte un avertissement , mais son vis-à-vis très fair-play, va voir l’arbitre en disant qu’il n’y avait pas faute. L’arbitre retire donc la sanction.

A l’heure de jeu, Sommer , arrivé du FC Bäle se détend magnifiquement pour sortir un coup franc de Vrancic.

Et Paderborn va être récompensé, sur un centre venu de la droite de Stoppelkamp , le buteur fou de la semaine (but de 83 mètres), le promu va revenir à la marque à la 69e grâce à une réalisation de Wemmer. 1-2

 

VfB Stuttgart- Hannover 96 1-0

 

Stuttgart est dans le mal en ce début de saison. Bon dernier ex-aequo, il doit essayer lors de cette rencontre de sortir la tête de l’eau face à un adversaire qui a une trajectoire opposé à la sienne. Trois victoires, un partage des points, et une défaite, voici le bilan des Hannoveraner en de début de championnat. Dans la première demi-heure de jeu, on dénotera surtout du déchet technique dans les passes, ce qui tourne une partie se déroulant surtout au centre du terrain.

a la 69e minute, c’est Daniel Schwaab sur un centre de Christian Gentner qui fait exploser de joie la Mercedes-Benz-Arena.

 

VfL Wolfsburg- Werder Bremen

 

Des loups dans le ventre mou face à un Werder apathique et relégable sans la moindre victoire, voilà la situation des deux clubs avant ce match de la 6e journée. Les loups ont cependant des problèmes de défense , avec 19 parties de suite sans « clean sheet » comme diraient nos amis anglais, comme la correction en Europa League face à Everton.

Et ce sont bel et bien les locaux qui vont ouvrir la marque, et ce par l’intermédiaire d’un des défenseurs les plus prolifiques d’Europe: Ricardo Rodriguez, le suisse qui a marqué 11 fis et fait 16 passes décisives en 90 matches . Sur un corner pour le Werder, Hunt chipe le cuir et envoie à De Bruyne qui remonte le terrain avant de décaler Rodriguez sur la gauche, qui arrive à l’entrée de la surface, et lobe Wolf d’une balle piquée. 1-0. Les Wolfburger continuent à pousser après l’ouverture du score, la doublette croate Perisic-Olic met à mal la défense de Brême, bien soutenu par un grand Luiz Gustavo.

Mais à force d’attaquer, le VfL retombe dans ses travées et s’oublie de nouveau défensivement. Et à la 37e minute, Di Santo adresse un centre côté droit trop long pour Petersen, pas pour Bartels qui récupère et centre au second poteau pour Busch qui claque une frappe croisée du droit à ras du sol petit filet opposé. 1-1, ce sera le score à la pause.

En deuxième période, les joueurs de Robin Dutt ne doutent plus tellement justement, et rentrent mieux dans leur seconde période que leurs hôtes. Mais malgré leurs bonnes intentions, c’est Wolfsburg qui reprend l’avantage à la 57e minute. Guilavogui attire deux joueurs sur lui au centre de la pelouse , ce qui laisse le champ libre pour Vieirinha sur la droite, qui s’avance et centre pour Olic qui se débarrasse de marquage de Busch et smashe sa tête pour prendre Wolf à contre pied. 2-1. A la 68e minute, Rodriguez manque sa passe et transmet direct à Junuzovic qui centre pour Hajrovic. Ce dernier remise sur Di Santo qui à qui 4 mètres du but n’arrive pas à ajuster sa tête! Les deux équipes en resteront là, l’équipe de Dieter Hecking remonte à la 7e place, tandis que le Werder est plus que jamais relégable.

Camille Franciosi

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur





Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com