REPORT Lionel+Messi+FC+Barcelona+v+Elche+FC+Xo9pwgk1Dw5l

Publié le 30 08 2014 | par Kevin Blondin

J1 Liga : Madrid timoré, Barcelone déjà aux commandes

Après un sale été brésilien pour le football espagnol, la Liga est de retour pour remettre du baume au cœur dans les chaumières ibères. Et dès la 1ère journée il y a eu du spectacle. De l’autre côté des Pyrénées, c’est reparti fort ! 

 

 

Bilbao volé, Séville et Valence se neutralisent 

Cette 1ère journée de championnat espagnol proposait deux affrontements alléchants entre quatre équipes prétendantes aux places européennes. Si le podium devrait, sauf cataclysme, être squatté par les même larrons que l’an dernier, derrière la lutte devrait être belle pour les places d’honneur, qualificatives pour l’Europe.

Ainsi, Malaga recevait l’Athletic Bilbao (4ème l’an dernier) pour lancer cette Liga 2014/2015. A l’issue d’une première mi-temps rythmée et agréable les Andalous obtiennent un pénalty suite à une énorme erreur de la défense basque qui obligeaient Iraizoz à faire faute. Ce même Iraizoz repousse la tentative de Luis Alberto dans les pieds de ce dernier qui ouvre le score (1-0, 37ème).

En 2ème période les hommes de Valverde poussent et se font de plus menaçants sans parvenir à égaliser, jusqu’à une fin de match complètement folle. Duda se fait expulser à la 88ème pour un 2ème avertissement. Dans la foulée, son coéquipier Antunes découpe un Basque et prend lui aussi la direction des vestiaires. Malaga est à 9 et le 4ème arbitre annonce 6 minutes de temps additionnel… Des minutes qui auraient du rentrer dans l’histoire de la Liga… A la 95ème minute, suite à une faute côté droit, Iturraspe tire le coup-franc dans une surface où Gorka Iraizoz est venu pointé le bout de son nez pour (ce que l’on croit être) la dernière action. Bien lui en a pris car celui-ci s’élève au-dessus de tout le monde, cabazazo, et but magnifique ! La joie du portier et de ses coéquipiers est à la hauteur de l’exploit. Mais coup de tonnerre, Antonio Mateu Lahoz, l’arbitre du match, refuse le but pourtant bien valable, à la stupeur générale !  En Espagne, on cherche encore l’explication… Dans la foulée de cette action pour le moins polémique, la ballon revient dans la surface des locaux, Kameni jusque-là très bon dans les bois andalous, rate sa sortie et devant le danger agrippe Aduriz par le coup et l’entraîne dans sa chute. Face à ce placage à la gorge, l’arbitre reste stoïc. Deuxième scandale. Score final 1-0. L’Athletic n’a que ses bandes rouges et blanches pour se moucher.

 

a2b1b

Lucas Orban, déjà décisif et déjà meilleur qu’à Bordeaux

Du côté du Sanchez-Pizjuan de Séville, la soirée a été guère plus calme entre les vainqueurs de la dernière Europa League et le Valencia Club de Futbol en plein renouveau. Défaits à Cardiff en SuperCoupe d’Europe face au Real, les hommes d’Emery (ex-coach de Valence) peinent à rentrer dans le match. A l’inverse, Valence s’efforce à proposer du jeu et se montre entreprenant, à l’image de Piatti dont la frappe heurte les deux poteaux (16ème). Les joueurs de Nuno Espirito Santo ne sont pas capables d’ouvrir le score, et quelques secondes avant le mi-temps, et sur sa seule action, c’est finalement le F.C. Séville qui va ouvrir le score par Vidal suite à un super travail de l’excellent Bacca (1-0, 44ème). En 2ème période, le match va perdre en intensité, les locaux gèrent et les visiteurs sont trop brouillons. C’est finalement l’entrée du nouveau joueur valencien Rodrigo De Paul qui va changer la donne. Après à peine une minute de jeu celui-ci se fait expulser pour un coup de coude bien crade qui ensanglante le visage du buteur Vidal. Paradoxalement, à dix, Valence va alors se montrer de plus en plus dangereux. Les joueurs à la chauve-souris pressent dans les dix dernières minutes et le coaching de l’ex de Rio Ave va s’avérer payant. Lucas Orban, l’ex-bordelais, entré en jeu à la 82ème minute va égaliser de la poitrine suite à un centre repoussé, à un moment où plus personne n’y croyait (1-1, 88ème).

Dernier prétendant aux sièges européens, Villarreal, 6ème l’an dernier, se rendait à Valence pour y affronter Levante. Solides collectivement et auteurs de mouvements très intéressants, les coéquipiers de Ruben Cani n’ont pas eu de mal à se défaire des joueurs de l’autre club de Valence, grâce à des buts de Uche et de la recrue Cheryshev. Des débuts intéressants pour le sous-marin jaune qui recevra le Barça lors de la prochaine journée.

 

Munir+El+Haddadi+FC+Barcelona+v+SSC+Napoli+5m-rbpyed6tl

Munir, le nouveau tube de l’été

Le Barça déjà leader

Le Barça, justement, a réussi ses débuts. A l’inverse de Guardiola, Luis Enrique commence son aventure catalane par une victoire. Et avec la manière. Sans Suarez, mais avec un Messi en grande forme, les Blaugranas sont en effet apparus déjà très au point face à la faible équipe d’Elche. Les vice-champions d’Espagne ont rapidement mis la pression sur les joueurs de la province d’Alicante, Iniesta trouvant la barre sur une magnifique frappe aux 20 mètres. Quelques minutes plus tard, suite à une récupération haute de Busquets, Léo Messi se jouait de la défense adverse pour marquer d’une frappe croisée du gauche, sa spéciale (1-0, 42ème). L’expulsion logique du jefecito Mascherano dans la foulée n’y changera rien pour Elche. La pépite Munir double le score d’un bel extérieur du pied suite à une ouverture de Rakitic (2-0, 47ème), puis Messi s’offre un doublé en laissant la défense adverse de marbre sur une frappe à l’entrée de la surface (3-0, 63ème). L’Argentin inscrit là ses 244ème et 245ème… à six buts du record absolu de Telmo Zarra en Liga !

 

Le rival de toujours des Catalans, le grand Real Madrid a lui aussi pris 3 points à domicile en ouverture de la Liga. Mais la manière fut toute autre. Opposés à une valeureuse équipe de Cordoba, de retour dans l’élite ibère après 42 longues années, les joueurs de Carlito n’ont pas vraiment convaincu. Bien qu’ultra-dominants dans tous les secteurs du jeu, les récents vainqueurs de la SuperCoupe d’Europe ont peiné à se montrer dangereux. C’est final Karim Benzema qui débloque la situation pour les Madrilènes sur un corner de Kroos en propulsant d’une tête surpuissante le ballon dans les filets de Martin (1-0, 30ème). Les coéquipiers de James ont ensuite eu tendance à reculer. Cordoba s’est alors procuré quelques occasions, jusqu’à un but logiquement refusé à la 70ème. En fin de match, c’est Cristiano Ronaldo qui a doublé la mise d’une très belle frappe aux 25 mètres (2-0, 90ème). C’est poussif, mais ça fait trois points.

 

L’Atletico Madrid se serait contenté de cette médiocrité si la victoire avait été au bout. Malheureusement pour les nouveaux coéquipiers du Français Antoine Griezmann ce n’est qu’un petit point que les Colchoneros comptent ce soir au classement. En déplacement chez le voisin de Vallecas, le Rayo, les rojiblancos ont déçu. Privé de Simeone, suspendu, les champions d’Espagne ont manqué de la grinta de leur coach. Sans idée et peu inspirés, ils se sont fait accroché (0-0) par un Rayo Vallecano joueur et qui aurait pu (du?) l’emporter. A noter l’entrée en jeu de Gaël Kakuta pour les banlieusards de Madrid. Et non, l’ex-Dijonnais n’est pas mort…

 

 

Eibar, première historique ! 

Dans les autres matchs, à noter la belle victoire du Celta Vigo face à Getafe (3-1) avec notamment un but de Nolito. Granada s’est imposé face au Deportivo en parvenant à renverser la tendance. En effet, les Galiciens, tout juste de retour en Liga, avaient ouvert le score grâce à Cavaleiro (20ème) avant de voir les Andalous revenir au score, puis l’emporter grâce à un but du français Jean-Sylvain Babin (2-1, 77ème). L’Espanyol de Barcelone est parvenu a ramener un point de son déplacement à Almeria grâce à un but de l’inévitable Sergio Garcia (1-1, 95ème).

Enfin, coup de projecteur sur le promu Eibar qui disputait le premier match de Liga de son histoire ! Et quel match ! Un derby face au voisin de la Real Sociedad. En effet, Eibar et San Sebastian ne sont séparés que par une cinquantaine de kilomètres… Un tel match pour une première a particulièrement motivé les joueurs d’Eibar qui se sont imposés grâce à un superbe but de Javi Lara (1-0, 45ème). Un exploit qui en appel d’autre pour une équipe qui avait dominé la Liga Adelante l’an dernier. De son côté la Real Sociedad aura fort à faire cette saison pour se mêler à la lutte pour les places européennes…

Lors de la prochaine journée à noter le déplacement périlleux du Barça à Villarreal, mais aussi celui du Real à San Sebastian pour y défier la Real Sociedad. L’Atletico reçoit Eibar et Valence les Andalous de Malaga.

 

 

Kévin Blondin.

 

Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur





Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com