ZOOM DC5325AEC085B44D44F2F1586BBEAA_h498_w598_m2

Publié le 16 08 2014 | par Quentin Müller

Manchester United, défense d’en parler

Cet après-midi, comme il y a un a, Manchester United affrontera Swansea en ouverture de son championnat. Sous David Moyes, les Red Devils s’étaient largement imposés 4-1, avant de rapidement déchanter. Pour sa première officielle à Old Trafford, Van Gaal sera, comme il y a un an avec Moyes, très attendu. Ce dernier va devoir en tout cas composer avec une défense décimée et un recrutement encore insuffisant.

 

Brillants pendant l’intersaison, les Red Devils n’ont concédé aucune défaite et ont planté pas moins de 18 buts en 6 rencontres contre des équipes Européennes de première renommée (Liverpool, AS Roma, Real Madrid notamment). Et ce dans un schéma tactique tout nouveau. Inspiré par celui qui emmena les Pays-Bas en demi-finale de Coupe du Monde, Van Gaal reconduira certainement une défense à trois, un milieu à cinq et une attaque à deux. Mais voilà, alors que United a perdu la totalité de son arrière garde (Vidic, Ferdinand, Evra), le staff Mancunien n’a réussi à attirer dans ses filets que le seul et l’unique jeune prometteur Luke Shaw (18 ans), déjà forfait pour environ 4 semaines.

 

Une défense qui pose encore problème

Une sacrée grosse tuile d’autant plus qu’Evans, Smalling, Rafael sont déjà déclarés forfaits pour cette première rencontre décisive. Même si Van Gaal et Old Trafford n’auront certainement pas à trembler face aux rugissements de Bafétimbi Gomis, néo cygne, les swans pourront toujours compter sur un coup de tête de W.Bony, unique buteur, on le rappelle, il y a un an. Inquiétant d’autant plus qu’à gauche, Manchester United n’a plus personne. Fabio, Büttner et Evra s’en tous allés. Et donc en l’absence de l’ancien petit prodige de Southampton, Manchester United n’a plus personne à aligner dans ce couloir, à moins que Van Gaal ne titularise un milieu offensif sur le flanc. Mais mis à part Valencia, lui milieu droit, on voit mal qui pourrait faire l’essuie glace sans créer un déséquilibre. Dans l’axe, Van Gaal devra certainement compter sur Jones… le même qui, la saison passée, enchainait à des postes différents le correct et le catastrophique. Le jeune costaud Blackett, natif de Manchester, auteur d’une bonne intersaison, pourrait lui être titularisé, faute de moyen. Mais le gamin mancunien, qui n’a pas un match officiel dans les jambes, pourrait être trop tendre pour des débuts dans le théâtre des rêves. Michael Carrick, historiquement appelé à jouer défenseur central lors des pénuries mancuniennes, ne devrait être lui remis qu’en… octobre prochain. Dernière solution, Marouane Fellaini. Le belge, indésirable aux yeux du coach batave, et accessoirement auteur du but de la victoire à Old Trafford, dernièrement en amical contre Valence, pourrait lui aussi dépanner dans l’axe. Mais pas sur que Van Gaal le titularise à quelques jours d’un hypothétique départ en prêt (Naples ?).

 

Le plus faible recrutement du Big Four

A 15 jours de la fin de mercato, c’est un fait, Manchester United n’a toujours pas comblé ses carences défensives. Alors qu’un ou deux défenseurs centraux étaient attendus, tout comme un milieu défensif de carrure internationale, le club mancunien n’a jusque là signé que deux jeunes (Shaw et Herrera), soit aux forts potentiels, mais peu ou pas amenés à renforcer l’équipe sur du court terme. Or, au vu du très favorable calendrier des Mancuniens qui recevront et se déplaceront chez de petites formations tandis que Liverpool, Arsenal et Chelsea débuteront plus difficilement, il aurait été plus judicieux pour les Red Devils de renforcer leur formation plus tôt dans la saison, et en quantité. Outre-Manche on se pose en tout cas beaucoup de questions sur la capacité des Red Devils à attirer cette année un gros poisson dans leur filet compte tenu de leur non qualification LDC. Car si la presse a longtemps évoqué un transfert imminent de Vidal, d’Hummels, de Di Maria ou de Cuadrado, aucun n’a daigné bouger sa carcasse à Manchester. Laissant une nouvelles fois le voisin, City, faire défiler des jolis noms aux jolis popotins. Tout comme Chelsea, Liverpool et, chose rare à souligner, Arsenal qui a cette fois-ci investi ses deniers sur du lourd (Sanchez en attendant Kedhira ?). Bredan Rodgers a en tout cas prévenu Van Gaal, le coach hollandais trouvera en la Premier League le championnat le plus ardu d’Europe. En parallèle, le Mou, renforcé par les arrivées de Fabregas, D.Costa et de F.Luis, a déjà avancé ses pions en déclarant sa formation prétendante au titre. Un signal fort envoyé à la concurrence, toujours plus relevée d’années en années. Van Gaal le sait, vu la conjoncture actuelle, sa machine, dit il, pourrait mettre deux à trois mois avant de se mettre en route. Une route qui s’annonce d’ores et déjà longue et sinueuse avant de glaner un 21e titre de champion.

 

Q.M.

Tags: , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com