ZOOM bwp

Publié le 10 08 2014 | par Mathias Mondo

0

Bradley Wright-Phillips s’est fait un prénom

Pendant que son frère adoptif Shaun entame un déclin inexorable du côté de QPR, Bradley Wright-Phillips, bientôt trentenaire, survole le classement des buteurs en MLS et semble être sur les bases d’un record dans la ligue américaine. Une éclosion tardive et loin d’être évidente après des débuts guère convaincants.

 

+ La fiche de Bradley Wright-Phillips
Bradley Wright-Phillips

Né le 12 mar 1985 à Londres (Angleterre)

Attaquant

 

Clubs

2004-2006: Manchester City (37 matchs-2 buts)

2006-2009 : Southampton (121 matchs-25 buts)

2009-2011 : Plymouth Argyle (37 matchs-17 buts)

2011-2013 : Charlton Athletic (87 matchs-31 buts)

2013 : prêt→ Brentford  (17 matchs-5 buts)

2013- New York Red Bulls (30 matchs-20 buts)

 

Palmarès

Champion de League One en 2012 avec Charlton

Vainqueur du MLS Supporters’ Shield 2013 avec les New York Red Bulls

Sélectionné au All-Star Game 2014

 

Entré comme son frère dans le monde pro sous les couleurs de Manchester City, BWP a tardé à s’affirmer comme un bon joueur de football dans les différents clubs qu’il a pu fréquenter en Angleterre. Fils de la légende d’Arsenal Ian Wright, dont il partage le profil d’attaquant vif, le jeune Bradley a écumé quelques taules british après son départ de City pour Southampton. Entre une expérience à Plymouth, un passage à Charlton et un prêt à Brentford, Wright-Phillips inscrit son lot de buts mais ne convainc pas les écuries de Premier League de miser sur lui. Grégoire Puel en sait quelque chose, le nom de famille ne suffit pas pour faire carrière. Pire, celui de Brad figure plus souvent dans les faits divers que dans les pages sports au début de sa carrière. Durant son séjour du côté de Southampton, BWP, alors en compagnie de son coéquipier Nathan Dyer se rend dans un bar ne trouve rien de mieux à faire que de subtiliser l’argent et les téléphones portables des serveurs. Pincés par la vidéosurveillance, les deux génies devront répondre de leurs actes devant la justice. Un an plus tard, le même Bradley s’amuse à tabasser un jeune supporter des Saints lors d’une virée en boîte. On se dit alors que le Brad pue l’arnaque à plein nez alors que son reuf n’en finit plus de casser des reins avec Chelsea puis City et s’impose progressivement en équipe d’Angleterre.

bwpasg

En mode pub Colgate au All Star Game

All Star un an après son arrivée aux States

Lassé d’être un joueur médiocre dans son pays natal, Wright-Phillips tente l’aventure américaine et rejoint les New York Red Bulls durant l’été 2013. Aux côtés de Titi Henry, successeur de son père dans le cœur des Gunners, de Tim Cahill et autre Peguy Luyindula, l’Anglais participe à 9 rencontres en fin de saison, le temps d’inscrire 2 buts et mais surtout de s’habituer au soccer. A l’orée de l’exercice 2014, les « Taureaux Rouges » se cherchent un buteur à même de soulager leur vieillissant franchise player mais ils sont encore loin de se douter que cet homme providentiel se trouve déjà dans leur effectif. Après un premier triplé inscrit en avril dernier contre le Dynamo Houston, Bradley continue d’enfiler les pions et parvient peu à peu à s’imposer comme un avant-centre de premier plan outre-Atlantique et n’en finit plus de surprendre les observateurs. Ses bonnes prestations lui valent d’être retenu pour le All-Star Game 2014, match opposant les meilleurs joueurs du championnat nord-américain au Bayern Munich et durant lequel il inscrira un pion. Mieux, il est actuellement en course pour le titre de MVP et pourrait battre le record de buts inscrits en une saison.

 

Avec 18 buts inscrits en 21 matchs, il est en tout cas sur de bonnes bases pour rattraper Roy Lassiter et Chris Wondolowski auteurs de 27 buts chacun lors du championnat de MLS 1996 et 2012. 

 

M.M.

Crédit photo: New York Red Bull, Zimbio


Tags: , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur pour Onlyfootball.fr, Why always me?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com