MONDIAL Per Mertesacker of Arsenal gets ready to camp out on the Emirates pitch

Publié le 04 07 2014 | par Quentin Müller

Père Mertesacker

A quelques heures de donner le coup d’envoi d’un historique quart de finale contre la France, J.Löw s’inquiète. Le peuple germanophone n’a jusque là pas vraiment été convaincu par son équipe, et notamment pas sa défense, dernièrement en constante fébrilité contre l’Algérie. Pourtant dotée de gabarits impressionnants, l’arrière garde allemande manque grandement d’agressivité ; à l’image de sa grande perche Gunner, Per Mertesacker. Trop droit, trop honnête, mais aussi trop lent, il nous raconte comment lui, le joueur le plus lent de la planète football, en est venu au ballon rond.

 

A l’heure d’affronter l’Equipe de France, Per Mertesacker n’est certainement pas pépère, non. Il faut dire que sa longue carcasse d’1m98 a toujours été dure à déplacer. Les supporters des Gunners l’auront sûrement remarqué. A son arrivée en Premier League en 2011, l’international allemand ne le sait sans doute pas encore, mais ses premiers mois outre-Manche seront très (très) âpres. En cause, ses expériences en Bundesliga (Hanovre 96 + Werder Brême) ne l’aideront point : « En tant que défenseur, il faut anticiper ce que va faire ton vis-à-vis, surtout en Angleterre où tout va plus vite. Beaucoup plus qu’en Allemagne en tout cas. Mes débuts ont été très éprouvants. Après les matchs je me remémorais toutes mes erreurs et je me disais ‘mais qu’est-ce qu’il m’arrive là?’ Heureusement, Arsène m’a soutenu. » Aujourd’hui, même si la défense de tonton Wenger est de loin la plus perméable du peloton de tête de Premier League, Per forme avec Koscielny un bon duo. Le second, plus rapide et agile, couvre le premier, censé être plus dur sur l’homme.

mertesacker0403a

Déjà long le gosse

Enfant de la middle class allemande

Mais ne vous trompez pas, le natif d’Hanovre n’a rien d’un boucher. Et c’est peut-être là que le bât blesse. Même si on l’a vu pourrir son coéquipier Mesut Ozil après que ce dernier a refusé d’aller saluer son public à la suite d’une cinglante défaite contre Manchester City, la saison dernière, rares sont les instants où Per s’est imposé en réel patron d’Arsenal. Rares furent les instants où le défenseur Allemand remobilisa ses troupes sur un tacle appuyé, un duel âprement disputé, tout simplement parce que Per n’a pas ce tempérament. Fruit de l’honnête classe moyenne Allemande qui paye ses impôts, loge dans une modeste maisonnette à la pelouse impeccable, et prend un petit crédit pour financer les études sup’ de ses gosses, Mertesacker n’a jamais vraiment connu la galère. « C’est vrai que l’image du footballeur n’est pas toujours bonne . Quand j’ai débuté ma carrière pro, je me suis toujours promis d’être honnête, de rester moi-même au fond. J’ai pris ces principes, inculqués par mes parents. Ma mère est secrétaire dans une école et mon père travaille dans une banque. Ils m’ont toujours pris en charge dans le bon sens. » Comme tout garçon de son âge, ses premiers coups de pieds vont droit dans la gonfle. Sa morphologie et son don pour défendre le poussent à intégrer le centre de formation d’Hanovre. « Mon père me disait, ‘ne te fais pas d’illusions, tu ne deviendras pas un joueur professionnel’. Plus modérée, ma mère me disait : ‘Prends le foot comme un hobby, fais tes devoirs, puis on verra ce qui se passera. » Le gamin, franchit alors les paliers un par un sans jamais chuter, ni faire de bruit : « Mes parents m’ont toujours ramené sur terre. Ils ont veillé à ce que je reste humble. C’est pourquoi je ne me suis jamais vraiment senti important, ni comme étant une superstar. » D’où certainement la raison d’une ample sous-médiatisation.

 

Per Mertesacker and Gervinho of Arsenal get ready to camp out on the Emirates pitch

Mertesacker, pour les Enfants de Don Quichotte, au bord du Canal Saint-Martin, aux côtés d’un réfugié politique ivoirien

Investi dans de multiple associations

Mais la simplicité et la gentillesse du gaillard ne s’arrêtent pas là. Sa femme, professionnelle en Hand-Ball et lui sont également très investis dans quelques associations, conscients que leur statut pro leur confèrent pas mal d’avantages. S’il donne souvent de son temps aux adolescents de la fondation Cruyff, il va quelques fois rendre visite aux réfugiés politiques et aux torturés fugitifs, réfugiés à l’Arsenal Foundation and Freedom from Torture. Lui y a plusieurs fois fait des rencontres qui l’ont bouleversé. « C’est dur d’imaginer ce qui leur est arrivé. Ils veulent juste oublier. Quand ils nous rencontrent et qu’on tape la balle ensemble tu vois leurs yeux briller de joie, et ça, ça me fait un bien fou. Comme footballeurs, nous avons une responsabilité. Nous avons le temps, les infrastructures et l’argent pour venir en aide à ces gens. » Vous l’avez compris, Per est bien loin des pages à scandale des tabloïds anglais. Loin des fausses vérités vendues (crachées) par quelques langues bien pendues de bimbos à lingerie sexy, loin des objectifs intrusifs des paparazzis, Mertesacker semble être un type honnête et droit, mieux dans ses pompes que dans ses crampons. En novembre 2009, après avoir appris le suicide de son ami Robert Enke, très touché, Per décida d’aider la fondation créée par la femme du défunt, en organisant une grande collecte de fond pour lutter contre le tabou phénomène de la dépression dans le sport. « Ça été un épisode de ma vie absolument horrible. Je ne pouvais pas croire ce qui s’est passé. Robert et moi étions de bons amis. Le temps passe, mais la douleur reste là. Maintenant j’essaye de penser aux bons temps que j’ai passé avec lui. » Gentil, attentionné et doux comme un agneau, en-dehors comme sur le pré, le ‘Big f ***** allemand’ comme un le surnomme dans les travées de l’Emirates Stadium, aura en tout cas plutôt intérêt à sortir les crocs ce soir pour contrer l’armada offensive des Bleus. 

 

Q.Müller.

Propos recueillis par The Telegraph.


Tags: , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com