ZOOM Landon Donovan

Publié le 28 05 2014 | par Quentin Müller

L.Donovan, un numéro 10 meurtri

Le 26, bercée par une douce brise d’un mois de mai, Los Angeles pleurait la non-sélection de son héros : Landon Donovan. Double buteur devant son public contre le Philadelphia Union (victoire 4-1), le capitaine des Los Angeles Galaxy est entré un peu plus dans l’histoire du football Étasunien. Meilleur buteur de la sélection des Yanks et devenu meilleur buteur de la MLS avec 136 buts, le milieu de poche natif californien a en effet été écarté du groupe des 30 par Jürgen Klinsmann qui a décidé de se passer de ses services. Un choix tout aussi ahurissant qu’audacieux qui va à l’encontre des 75 % d’internautes Américains qui auraient sélectionné le N°10 yankee.

 

La balle au fond des filets, Landon file, les bras grands ouverts, rentrer en communion avec son public. Tous ses coéquipiers viennent le rejoindre comme pour soutenir leur capitaine du drame qui s’est abattu sur lui quelques jours auparavant. Présent dans la liste élargie de son ancien mentor au Bayern Munich, le rêve Brésilien s’arrêtera aux portes de Rio pour un Landon Donovan désireux d’enchaîner un quatrième mondial après 2002, 2006 et 2010 : « Je suis déçu et triste, c’est humain, je voulais vraiment participer à cette Coupe du monde. » A 32 printemps, il tire certainement un trait sur toute chance de disputer une nouvelle compétition internationale. Le message semble être clair, les Etats-Unis préparent une nouvelle génération. Une page se tourne, mais la sélection des ricains s’était déjà habituée à jouer sans son capitaine légendaire. Elle avait même obtenu quelques prestigieux résultats comme cette impressionnante victoire 4-3 en amical contre la Nationalmannschaft ou contre la Bosnie. Des types comme Jozy Altidore et Clint Dempsey avaient alors pris leurs responsabilités, prouvant à Jürgen Klinsmann que l’absence de Landon Donovan dans son onze n’était plus forcément synonyme de mauvais résultats. Du coup, l’entraîneur Allemand, qui l’avait emmené dans ses valises en 2009, en Bundesliga, se met alors à se passer davantage de son premier atout offensif. Essayant plusieurs schémas de jeu, en amical, sans la star de MLS.

 

Un break qui casse tout

Fin novembre 2012, alors que David Beckham est en partance pour le Paris St-Germain, les Galácticos sont en passe de perdre leur seconde diva. Landon, usé par une carrière débutée trop tôt (à 17 ans en Allemagne ndlr), est tenté de couper court avec le ballon rond. Usé mentalement et physiquement par ses voyages à répétition à travers les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Angleterre, ses vacances à l’aube de la saison 2013 se prolongent d’un mois. L’intéressé veut alors être sûr de prendre la bonne décision. Mais à force de cogiter, lunette de soleil et crème à bronzer sur le nez, le capitaine des Yanks loupe le début de la deuxième phase de qualifications et rate ainsi les matchs primordiaux de février-mars des siens. Les internationaux Jay DeMerit et Tim Howard, ex-coéquipier à Everton, le harcèlent alors de textos pour que leur pote rechausse les crampons. Au final Donovan reviendra, mais point avec la même aura. L’hésitation de ce dernier refroidit Jürgen Klinsmann qui s’était déjà vu composer sans lui. Malgré ça, il est réintégré au groupe Etats-Unis… mais dans le but de jouer principalement la Gold Cup. Le meilleur buteur des Yanks devient dès lors un vulgaire « joueur de coupes ». Ce nouveau statut ne l’empêche pas de terminer co-meilleur buteur (5 caramels ndlr) et meilleur passeur (7 passes dé ndlr) du tournoi. Mais dans la tête de Klinsmann, tout est déjà clair. L’ancien coach du Bayern forme ainsi deux groupes distincts. Un de ceux qui joueront principalement les matchs qualificatifs pour la zone CONCAF, et ceux qui joueront le Belize ou Cuba devant une poignée de supporters. En tout, Donovan manquera dix matchs des éliminatoires au Mundial. On lui laissera disputer les dernières rencontres, contre des équipes comme la Jamaïque ou le Mexique, qui n’étaient dès lors plus des dangers potentiels pour la première place. Quelque chose semble s’être alors brisée, surtout qu’en ce début d’exercice 2014-2015, sans son doublé, Donovan ne compterait pas un un but et seulement deux passes décisives en sept matchs… Le 16 mai dernier, le natif  d’Ontario, sentant le wagon Etats-Unis passer, déclare à ESPN :  « Un jour quelqu’un vous traite de chèvre, le lendemain, vous êtes un héros. Suffit de regarder Tiger Woods et comment il a été radié. Maintenant, il est de retour et gagne de nouveau. On parle plus de ses problèmes conjugaux et il est considéré comme une meilleure personne. Pour moi c’est pareil, si je ne joue pas bien le dimanche, tout le monde va crier à ma non-sélection. »

julian-green-darf-sich-wohl-auf-seine-erste-wm-teilnahme-freuen-

Remplacé par un gosse de 18 ans avec au compteur deux matchs en pro…

Le pacte de loup  

Sans Landon Donovan, Jürgen a vu venir et a plus de certitudes. Clint Dempsey et Jozy Altidore portent l’équipe sur leur dos et assurent la pérennité des Stats au 4e tour. Le pays d’Obama termine donc premier devant le Costa Rica, le Honduras et le Mexique. Rien de bandant, mais les Yanks carburent à 1.5 buts par match et Klinsmann inspecte un peu partout en Europe avec son staff pour récupérer de jeunes talentueux binationaux. Ciblés et repérés par le staff Étasunien, les deux défenseurs aux origines allemandes, John Brooks (21 ans)-le nouvel Onyewu- et Timothy Chandler (24 ans), mais surtout Aron Johannsson (23 ans), Mix Diskerud (23 ans) et Julian Green (18 ans) sont rapidement intégrés au groupe. Le premier, d’origine islandaise, enchaîne les caramels du côté de l’AZ Alkmaar, le second impressionne en Norvège, pays où il est né, tandis que le dernier, l’immense surprise de la liste venue de Bavière, n’a pas joué plus de deux minutes en pro. C’étaient en novembre 2013, lors d’un match de Ligue de Champions que le Bayern de Guardiola était assuré de remporter… C’est semblerait-il ce petit puceau qui aurait chipé la place du vétéran Landon. Klinsmann, qui souhaite se tourner vers du long terme, aurait pu ainsi passer un marché avec le gamin, lui promettant une place dans les 23 du Mundial en échange de son choix pour la sélection ricaine. Car l’éphèbe, en sélection de jeunes, avait jusque là gambergé. Préférant les jeunesses allemandes des U16 et U17, puis optant pour la sélection Étasunienne pour les U18 avant de se raviser une deuxième fois et ramasser quelques caps pour les U19 de l’Allemagne. Aujourd’hui, c’est sûr, l’actuel buteur de la réserve du Bayern jouera pour le drapeau aux 50 étoiles. Lui qui ne compte qu’une seule petite sélection, prendra donc la place du meilleur Étasunien. Un comble soulevé par une banderole les supporters des LA Galaxy qui n’hésitaient pas à déjà mettre la pression à leur coach, pourtant prolongé jusqu’en juin 2018, par un savoureux : « S’il existe 23 joueurs meilleurs que Landon, alors on a une chance de gagner la Coupe du monde. » De son côté, Donovan s’est lui montré amer, déclarant mériter sa place, non pas au vu de son pedigree, mais de ses jours d’entraînement avec le groupe : « Je pense que si j’avais été jugé sur ce qu’il s’est passé pendant ces dix jours de stage, je méritais complètement d’aller au Brésil. Durant ce stage, je pense que j’étais l’un des meilleurs joueurs. Si je m’étais rendu compte que je ne méritais pas d’être sélectionné, je pourrais accepter la décision, mais ce n’est pas du tout le cas. Je suis déçu et triste, c’est humain, je voulais vraiment participer à cette Coupe du monde. » A voir comment Jürgen se passera de son expérience et de ses 5 buts en phase finale de Coupe du Monde. Le coach germanophone prend en tout cas de gros risques et pourrait regretter « l’une des décisions les plus dures » de sa carrière de meneur d’hommes.

 

Quentin Müller.

Tags: , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com