REPORT lewandowski2

Publié le 11 05 2014 | par Camille Franciosi

Bundesliga J34: épisode final

34e journée, 34 buts en Bundesliga pour le sprint final. Un Bayern qui s’impose au finish devant son public, Schalke et Dortmund qui s’amusent avec des équipes de bas de tableau, un duel entre potentiels barragistes de C1, un Dino (pas totalement) sauvé des eaux, et Nürnberg qui accompagne l’éphémère Braunschweig en 2.Bundesliga, c’est ce qui s’est passé (et que vous avez peut être manqué) lors du dernier acte.

 

Bayern München- VfB Stuttgart 1-0

 

En tout bien, tout honneur, place au champion. Un champion qui avait du mal ces derniers temps à se motiver, mais qui avait retrouvé la goût de la victoire la semaine dernière face à Hamburg en les étrillant 4-1 (avec notamment un joli retourné du vétéran Pizarro). Mais pour cette dernière rencontre face à Stuttgart, ce fut une autre paire de manches. On aura pu noter une dernière présence de Papy Van Buyten, qui n’aura surement plus sa place à München l’an prochain, tout comme le Brésilien Cacau, qui dispute là son dernier match avec Stuttgart, lui qui y était depuis 2003 . Les Bavarois sont les plus incisifs, en ce début de partie, et Alaba, Müller, Kroos, ou Mandzukic mettent la défense adverse sous pression. Boka prendra d’ailleurs le premier jaune de la rencontre à la 21e minute, suite à un tacle trop appuyé sur Robben, imité par Kroos sur Traoré deux minutes plus tard. A la 36e minute, Schweinsteiger fait signe à son banc qu’il a des problèmes musculaires, il sera remplacé par Höjbjerg. Le premier changement des Stuttgarter sera la sortie juste avant la pause de Boka, qui frise la sortie prématurée sur un nouveau contact rude avec Müller. A la 64e, le vieux Pizarro remplace Mandzukic avant que Cacau fasse une dernière apparition, la 318e en remplaçant Ibisevic. Dante et Didavi seront encore avertis, et alors qu’on se dirige vers un 0-0, Robben centre de la droite, Rüdiger devance Müller, mais la balle revient sur Pizarro qui ajuste aux 18 mètres du droit pour offrir une 29e et ultime victoire au FCB.

 

Hertha Berlin – Borussia Dortmund 0-4

 

Le vice-champion était déjà sur de conserver sa place à la fin de cette journée, c’est donc la tête libérée que les Schwarzgelben se sont rendus dans la capitale pour jouer un Hertha n’ayant plus rien à jouer. C’était également le dernier match d’un Lewandowski pouvant partir de la Ruhr en s’offrant un titre de Torschützenkönig, lui qui est à la lutte avec un Adrian Ramos remplaçant pour ce match, côté Berlin. La première partie n’offrira pas de grand spectacle, si ce n’est dans les tribunes avec des fans du BVB toujours aussi motivés. A la 33e minute , Skjelbred cède sa place à van den Bergh après un contact avec Mkhitaryan.

40e minute: Sur un très long ballon de Hummels, Lewandowski légèrement hors-jeu se présente seul face à Kraft, et ne laisse aucune chance à celui-ci en l’ajustant de près.

43e: Trois minutes plus tard, c’est Milos Jojic qui fait un festival sur la face droite de la défense, se joue de deux Berlinois avant de coller Kraft sur place.

A la pause, Nuri Sahin est remplacé par Oliver Kirch.

Le début de la seconde période sera le bal des changements. Hummels sortira pour Sokratis à la 56e, tout comme Reus sévèrement taclé par Schulz à la 70e. Ce dernier sera averti d’ailleurs pour cette faute. Côté Herthaner, Langkamp sera remplacé par Niemeyer à la 58e. Le buteur des locaux et futur Dortmunder Adrian Ramos foulera pour la dernière fois sous la tunique bleue et blanche la pelouse de l’Olympiastadion lors de son entrée à la 63e minute à la place du Géorgien Kobiashvili, évoluant en Allemagne depuis 1998 sous les couleurs de Fribourg, de Schalke, ou du Hertha, et qui disputait là son dernier match en tant que footballeur professionnel.

Dortmund scorera encore deux fois par la suite, par Lewandoswki s’offrant sa vingtième réalisation de la saison à la 81e, puis quelques secondes plus tard par Mkhitaryan, l’Arménien étant bien servi par Aubameyang.

 

Schalke 04- Nürnberg FC 4-1

 

Le S04 recevait un Club qui jouait sa survie, à condition de gagner et que Hamburg ne s’impose pas face à Mainz. Mais Schalke devait s’imposer, car en cas de défaite et de victoire de Leverkusen contre Bremen, les hommes de Jens Keller devraient passer par les qualifications de Ligue des Champions.

Les Königsblauen n’ont pas laissé beaucoup de chances à Nürnberg d’espérer. Dès la 6e minute, sur un coup de pied arrêté de Meyer, Matip saute plus haut, et colle un coup de boule victorieux. Prinzen , le coach du Club se démonte pas, et envoie Colak à la place de Feulner, pour épauler Drmic devant. Pachonik et le capitaine Nilsson récoltent chacun des biscottes aux 30e et 36e minutes. Et Schalke a décidé de faire ça proprement pour le dernier round de la saison. On termine la mi-temps comme on l’a commencé: par un but. Meyer passeur sur le premier but cherche Goretzka sur sa droite aux abords de la surface. L’ex-Bochumer s’emmêle les pinceaux, mais le cuir arrive sur Neustädter qui ne tergiverse pas, et marque du droit à dix mètres des cages de Ravovsky, remplaçant de Schäfer. La pause ne détend pas les visiteurs, qui en seconde mi-temps continu à multiplier les erreurs et les fautes, comme en témoignent les avertissements ramassés par Stark à la 58e, et Frantz à la 67e. Mak et Tekerci rentreront pour Balitsch et Hlousek, tout comme Kirchhoff et Höwedes pour Szalai et Meyer pour Schalke. A la 75e, le dragster Draxler accélère côté gauche, laisse deux adversaires sur place avant de rentrer dans l’axe et d’envoyer une ogive imparable des 20 mètres. L’effet Coupe du Monde? Probable. Obasi remplacera Hoogland à la 78e, avant d’inscrire un 4e but pour le S04 en frappant sur l’intérieur du poteau droit, de façon à ce que ça rebondisse sur le dos de Rakovsky avant de rentrer. Avant ce dernier but de Schalke, Drmic s’était offert un cadeau d’adieu en inscrivant un 17e but sur un service d’Angha.

 

Bayer Leverkusen-Werder Bremen 2-1

 

Leverkusen se devait de l’emporter pour sécuriser sa 4e place, et le tour de barrage pour la C1 qui va avec. Bremen se son côté n’avait plus rien à jouer, à part gagner une dernière fois cette saison.

Et c’est le Werder qui offre de l’espoir à Wolfsburg et Mönchengladbach, les concurrents de Leverkusen, en ouvrant le score dès la 21e minute. Un cas d’école, avec une touche de Makiadi pour Junuzovic, qui décale au centre pour Hunt. Spahic est trop court pour intervenir, et le meneur de jeu oriente sur sa droite pour Gebre Selassie, qui peut conclure à hauteur du point de pénalty. A ce moment là, Leverkusen redevient Neverkusen et cède sa place à Wolfburg. Mais le suspense ne durera que 13 minutes, car à la 33e minute, Can centre de la gauche pour Toprak qui saute plus haut que Prödl et remet les équipes à égalité.

Après la pause, le Werkself va même prendre l’avantage. A la 54e minute, Son joue le une-deux avec Rolfes. La tentative de centre qui suit est contrée, puis reprise de la tête par Derdiyok. Ce dernier trouve la barre, mais sur le coup de tête de Son, Wolf doit s’incliner. Sidney Sam, le futur Schalker, aura le droit à son ovation à son entrée à la 68 à la place de Brandt.

 

VfL Wolfsburg- Borussia Mönchengladbach 3-1

 

Une certaine chaîne privée avec un + aurait sûrement appelée ce match « l’Europico ». Wolfsburg 5e, contre Gladbach 6e. Wolfsburg pouvait encore accrocher la 4e place en cas de victoire , et de défaite de Leverkusen. Et les Loups vont être en Ligue des Champions, du moins pendant trois minutes. A la demi-heure de jeu, alors que le Werder mène sur les terres du Bayer, De Bruyne permet aux Loups de mener 1-0 suite à une diagonale du fou signée Robin Knoche. Le Belge déboule sur la gauche, et nous fait une spéciale Thierry Henry, enroulé du droit côté opposé. Autrement, on notera le côté très engagé de la rencontre avec 3 cartons jaunes distribués par Wolfgang Stark, Perisic pour les locaux, Kramer et Nordtveit pour les visiteurs. A la mi-temps, il y a 1-0 entre Leverkusen et Bremen, ce qui qualifierait Wolfsburg pour les barrages de LDC. Wendt remplace Dominguez pour les Fohlen. Après la pause, on reprend une partie hachée par un nouveau jaune. Naldo retient Herrmann par le maillot et reçoit un avertissement mérité. Leverkusen prend l’avantage dans le duel à distance en menant chez lui. Et à la 64e, Mönchengladbach égalise, et rend la 4e place quasi-définitive au Bayer! Raffael adresse depuis le flanc gauche un amour de centre pour Kramer qui reprend de volée du gauche, la défense des Loups était apathique sur ce coup! 3 minutes plus tard, Stranzl commet une nouvelle faute sur l’intenable De Bruyne, et est sanctionné à son tour par un carton jaune. Le coup-franc qui suit est détourné par ter Stegen, comme la frappe d’Olic, mais la tête de Perisic est le coup de trop pour le portier allemand. Gladbach cédera une troisième fois à dix minutes de la fin. Rodriguez tire parfaitement un corner de la gauche, et Knoche s’impose au premier poteau pour tromper ter Stegen. Ce sera cependant une victoire « inutile », car dans le même temps, le Bayer a conservé sa 4e place grâce à son succès contre le Werder. Les deux adversaires du soir seront en Europa League l’an prochain.

 

Mainz 06- Hamburg SV 3-2

 

Pour les deux équipes, la victoire est importante lors de cette dernière journée. Hamburg doit s’imposer pour rester à la 16e, et ne pas descendre directement en deuxième division. Pour Mainz, une victoire serait synonyme de qualification pour les qualifications d’Europa League.  Et apparemment, l’attrait de la Coupe d’Europe donne des ailes aux Mainzer. Dès la 7e minute, Pospech centre dans la boite. Westermann tente un amorti de la poitrine au lieu de dégager de la tête, et Soto s’interpose avant de marquer de près. Cinq minutes plus tard, c’est à la défense des O5er de dormir. Jiracek transmet à Van Der Vaart à l’angle gauche de la surface. Le meneur néerlandais adresse un centre aérien pour Lasogga, et le taureau Hambourgeois est plus prompt que Diaz pour couper la trajectoire et égaliser pour les visiteurs. Puis vint un loooooong moment d’observation, qui va s’étendre jusqu’après la mi-temps. Diekmeier, Lasogga, et Van Der Vaart tentent de débloquer la situation , mais en vain, alors que Mainz se contente d’attendre dans son camp. Puis à la 65e minute, les hommes de Tuchel prennent l’avantage. Koo prend le dessus sur Rincon dans le côté gauche, avant de trouver Malli qui a apparemment arrêté l’alcool et ne devient plus grave, mais recommencé à marquer dans le coin droit d’Adler. A huit minutes de la fin, Okazaki nous fait même le show, en dribblant Mancienne et Jiracek avant de planter Adler sur place d’un superbe lob. Ilicevic, entré à la 67e pour Lasogga réduira bien le score dans la foulée d’une volée du droit après avoir contrôlé (involontairement?) de la main, suite à un centre de Jiracek, mais ce sera insuffisant pour revenir à égalité. Le Dino jouera donc bel et bien les barrages pour ne pas descendre, et Mainz les qualifications pour l’Europa League.

 

TSG Hoffenheim- Eintracht Braunschweig 3-1

 

Braunschweig devait s’imposer pour pouvoir espérer choper la 16e place synonyme de barrages au HSV, mais Hoffenheim voulait laisser une bonne impression à ses supporters pour la fin de saison. Le début de match est agité, avec un premier carton pour Polanski dès la 3e minute. Au quart d’heure de jeu, c’est Hoffe qui ouvre le score, grace à son milieu Sebastian Rudy, d’une bonne remise de Beck , le milieu reprend de façon peu orthodoxe. Salihovic, Süle, Volland tentent tour à tour leur chance, mais sans trouver la faille. Seule une faute de Strobl sur Nielsen sera à noter jusqu’au retour aux vestiaires. Après la mi-temps, Vrancic remplace Oehrl à la 53e. Mais c’est les hôtes qui vont doubler la mise à la 64e. Strobl centre de l’aile gauche pour Firmino qui claque une superbe volée et marque son 16e but. Il prendra d’ailleurs un jaune en enlevant son maillot. Six minutes plus tard, c’est Johnson qui adresse un centre tendu que repousse Davari. Kevin Volland en bon renard des surfaces marque de près. Hochscheidt inscrira un but pour l’honneur. Sur un long dégagement de Davari, Hochscheidt fausse compagnie à la charnière du TSG, pour aller tromper Grahl sur une frappe en déséquilibre. Mais Braunschweig retournera l’an prochain de là où il vient, c’est à dire en 2. Bundesliga.

 

Les autres résultats: 

 

Hannover 96- Freiburg SC 3-2

 

Huszti (45e), Rudnevs (65e), Prib (80e) pour Hannover, Schmid (50e), Zulechner ( 78e) pour Freiburg

 

FC Augsburg- Eintracht Frankfurt 2-1

 

Klavan (29e), Hahn (81e) pour Augsburg, Joselu (15e) pour Frankfurt.

 

Camille Franciosi

 

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur





Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com