SCOTTISH HOUR sporting life

Publié le 05 05 2014 | par Elise Mathieu

Scottish Hour #36

Oyez ! Oyez ! Parce qu’au Royaume-Uni, il n’y a pas que l’Angleterre qui joue au football, OnlyFootball se penche sur l’Ecosse, la nation du Nord. Après chaque journée de Scottish Premiership, vous pourrez découvrir les charmes du football écossais, et pas seulement de la SP ! Les petites ligues, les coupes, les joueurs écossais expatriés, l’équipe nationale : vous saurez tout sur le foot en Ecosse.

 

 

La journée en Scottish Premiership

 

 

Pour cette trente-sixième journée, Aberdeen, deuxième, s’est déplacé à Paradise, l’antre du Celtic. Les Bhoys, emmenés par un Commons en grande forme, alertent plusieurs fois Jamie Langfield, le gardien adverse. Il faut attendre la 24ème pour que le Celtic ouvre le score. Adam Matthews passe à Scott Brown dans la surface. Le capitaine tourne sur lui-même et fait passer la balle entre les jambes de Reynolds pour inscrire son premier but de la saison en championnat. Mais, quatre minutes plus tard, Aberdeen égalise grâce à une erreur de Matthews. Le Gallois, sous la pression de Peter Pawlett, passe en retrait pour Fraser Forster mais Niall McGinn est le plus prompt et égalise. La joie est de courte durée puisque Adam Rooney, deuxième meilleur buteur du club avec 9 pions, doit sortir sur blessure, remplacé par Scott Vernon à la 39ème. A la 43ème, Matthews centre, Commons, qui a deux défenseurs sur le dos, laisse passer pour Brown qui marque un doublé. Après la pause, à la 52ème, Anthony Stokes donne deux buts d’avance aux Celts en profitant d’une passe contrée de Mulgrew. Mais, trois minutes sont à peine passées que Shaleum Logan, prêté par Brentford, s’avance balle au pied, évite Brown et Johansen puis frappe devant la surface. Aberdeen n’est plus qu’à un but. Un penalty non-accordé pour une faute de Ambrose sur Hayes aurait pu remettre les compteurs à zéro mais c’est finalement le Celtic qui prend le large à la 68ème. Stokes transmet à Commons dans la surface qui ne se loupe pas. Dans les dix dernières minutes, Willo Flood touche le poteau de Forster avant que Commons n’y aille de son doublé (trente buts cette saison toutes compétitions confondues) sur une passe de Beram Kayal. Défaite 5-2 donc de Aberdeen qui conserve pour un point sa seconde place car Motherwell a gagné contre St Johnstone, sixième. Well débute de belle manière la partie avec des occasions dangereuses de Lionel Ainsworth et James McFadden. La récompense arrive à la 20ème. Keith Lasley, le capitaine, passe à McFadden qui résiste à trois joueurs puis transmet à Ainsworth, sur le côté droit de la surface. L’Anglais exécute en lob contre lequel Alan Mannus ne peut rien faire alors que tout le monde pensait que c’était un centre. St Johnstone, en retrait depuis le début, réagit et, à la 26ème, David Wotherspoon tire un corner qui trouve la tête de Dave Mackay pour le 1-1. Lee Hollis, le gardien de Motherwell, retrouve vite son sang-froid puisqu’il fait une freinte de frappe devant Stevie May, à quelques mètres de ses cages. Les Steelmen reprennent l’avantage à la 35ème. Sur un coup-france de Iain Vigurs, Stephen McManus, tout seul, marque de la tête même si Steven Anderson repousse de la main. Si l’arbitre n’avait pas accordé le but, le défenseur se prenait un rouge et offrait un penalty. Kevin Clancy a sans doute choisi la meilleure option. Les Saints se réveillent en deuxième période mais ni O’Halloran, ni Wotherspoon, ni May ne trouvent le cadre. Motherwell, plus discret, manque même de se prendre un but mais Hollis se couche bien pour intercepter le tir de Gary Miller. Au classement, entre Motherwell et St Johnstone, se situent Dundee United et Inverness qui se sont affrontés dans les Highlands. Les hôtes commencent fort puisqu’à la 6ème, Greg Tansey fait un transversale depuis son camp pour Marley Watkins qui centre pour la tête de la pépite Ryan Christie, oublié au second poteau. Deux buts en quinze matches joués pour le fils d’une des premières gloires de Inverness, Charlie Christie. Pendant un petit quart d’heure ensuite, ICT domine mais ne concrétise plus. Dundee United rentre dans le match mais bute sur Dean Brill qui gagne ses duels contre Nadir Ciftci et Ryan Dow. A la pause, Gary Mackay-Steven, blessé, est remplacé par Brian Graham. La perte d’un de leurs dynamiteurs n’empêche pas les Terrors d’être les plus offensifs. Le problème, c’est qu’aucun tir n’est cadré. Ciftci, Graham, Gauld, El Alagui, tous échouent à cadrer leurs frappes. A force de tenter néanmoins, l’égalisation a bien lieu, à la 70ème. Sur un coup-franc, la balle rebondit de tête en tête jusqu’à celle de Keith Watson qui passe à Farid El Alagui. En deux temps, l’attaquant met les deux équipes à égalité. Après, les tirs non-cadrés font leur retour, des deux côtés. Avec ce nul, Dundee United reste en course pour l’Europe mais est tout de même à six points de Motherwell à deux journées de la fin, avec certes une meilleure différence de buts. Il faudrait un miracle. Dans la seconde moitié de tableau, St Mirren est l’équipe qui s’en sort le mieux avec une nouvelle victoire, contre Ross County cette fois. Les Saints, rapidement, montrent un esprit offensif. Kenny McLean et Paul McGowan obligent Mark Brown a effectué plusieurs arrêts. La gardien de County se met même tout seul en danger en relâchant la balle devant John McGinn avant finalement de se jeter sur le ballon. Les Staggies rentrent enfin dans le match au retour des vestiaires. Richard Brittain, leur capitaine, touche la barre sur un coup-franc direct. Alex Cooper gâche plusieurs occasions, manquant de précision et de puissance dans le dernier geste. St Mirren redevient dangereux avec Conor Newton (prêté par Newcastle) et Steven Thompson mais c’est Gregg Wylde, à la 78ème, qui marque d’une frappe hors de la surface qui finit dans la lucarne opposée. La fin du match est à l’avantage des hôtes. McLean se démène, prend la balle dans les pieds de Songo’o, tire sur le poteau mais n’est pas récompensé. Ross County n’est pas loin d’égaliser à la 88ème mais Rocco Quinn trouve la barre de Christopher Dilo. A désormais trois points de St Mirren, Hibernian, huitième, a engrangé un point de justesse contre Partick Thistle, neuvième. En effet, Partick marque dès la 7ème grâce à Kris Doolan qui parvient à faire passer la balle au-dessus de Ben Williams venu se jeter dans ses pieds. Malheureusement pour les Jags, Doolan sort à la 18ème pour cause de blessure. Lyle Taylor prend sa place. Hibs, emmené par Liam Craig, tente de revenir au score mais Paul Gallacher ne se laisse pas surprendre. Lors de l’un de ses arrêts, la balle revient sur John Robertson qui, surpris, ne fait que la frôler, à son grand désespoir. Les corners et coup-francs pour Hibernian s’accumulent. Juste avant la mi-temps, Partick perd un nouveau joueur blessé, Lee Mair. Une minute après être revenu sur le terrain, Kevin Thompson est remplacé par James Collins car il s’est… blessé. Le match est moins rythmé malgré quelques tentatives des Jags. A la 79ème, Michael Nelson est expulsé pour un croche-pied sur Taylor alors qu’il s’était déjà pris un carton jaune pour une obstruction sur ce même Taylor. Hibs joue à dix. Pourtant, ce sont bien les hommes de Terry Butcher qui animent la fin de match. Craig et Collins bute sur Gallacher mais pas Samul Stanton. A la 88ème, Collins gagne son duel de la tête, la balle reste dans les airs et Stanton lobe, de la tête, Gallacher pour offrir un point précieux à son club formateur. La dernière rencontre oppose les Hearts, relégués mais en grande forme, et Kilmarnock, en plein doute et stagnant à l’avant-dernière place synonyme de play-off contre un club de Championship. Les Hearts régalent leur public en campant dans la moitié de terrain adverse et en ouvrant la marque à la 10ème. Ryan Stevenson, sur coup-franc, voit son tir être dévié involontairement par Kris Boyd qui trompe son propre gardien, Craig Samson. Killie se reprend mais ni Clingan ni Boyd ne cadrent. Les Jambos doublent la mise à la 23ème par l’intermédiaire du même joueur, Stevenson, d’une frappe aux abords de la surface. Maksimenko et ses deux coéquipiers cités plus haut ne baissent pas les bras mais soit c’est hors-cadre soit Jamie MacDonald (élu Meilleur Joueur de la saison par les fans et les joueurs des Hearts) stoppe la balle. Kilmarnock aurait pu bénéficier d’un penalty pour une faute de Callum Paterson sur Chris Johnston mais l’arbitre en a décidé autrement. Stevenson, lui, s’offre un triplé à la 45ème. Lançant magnifiquement Billy King, ce dernier utilise sa rapidité et sa technique pour pouvoir centrer. Et Stevenson est là pour couper la trajectoire. Le futur trentenaire passe même tout près du quadruplé mais son tir de l’extérieur du pied finit sur le poteau. Le 4-0 intervient à la 55ème. Stevenson fait une transversale pour King qui ne tremble pas devant Samson et alourdit le score. Quatre minutes après, Paterson récupère la balle devant sa surface, s’avance, ouvre sur Stevenson qui centre et Paterson pousse la balle au fond des filets. La coupe est pleine pour Kilmarnock et les dernières tentatives de Craig Slater ne changent rien. Si l’équipe ne connaît pas de bouleversements, Heart of Midlothian sera un sérieux prétendant au titre en Championship face aux Rangers.

 

 

Ailleurs en Ecosse

 

 

En Championship, Dundee, à l’issue d’une saison à rebondissements, a été sacré champion grâce à un succès 2-1 contre Dumbarton avec un but du Français Christian Nadé. Mais la victoire 10-2 de Hamilton sur Morton (quadruplé de Michael Antoine-Curier et triplé de Anthony Andreu notamment) aurait pu donner le titre aux Accies si Dundee n’avait fait que match nul à cause du nombre de buts inscrits. De quoi faire parler les dirigeants de Dundee sur Morton, qui a, en plus, loupé un penalty. Falkirk et Queen of the South rejoignent Hamilton pour les play-off et une « finale » contre l’avant-dernier de Premiership. En League One, les Rangers terminent leur saison sur une contre-performance à Dunfermline, en ne gagnant qu’un point. En League Two, à l’inverse, le champion Peterhead clôt la sienne sur une bonne note puisqu’il bat Berwick 1-2 (doublé de Rory McAllister qui porte son total à 32 pions en championnat). Les Queen’s Park finissent derniers, comme prévu depuis un bout de temps, après une nouvelle défaite, à Albion Rovers (1-0).

 

 

Les Ecossais dans le monde

 

 

En Premier League, Charlie Adam a fait une passe décisive lors de la victoire de Stoke (4-1 sur Fulham) tout comme Steven Naismith (défaite de Everton 2-3 contre Manchester City). En Championship, Scott Arfield a marqué pour le promu Burnley (match nul 2-2 à Reading), Craig Mackail-Smith a délivré la passe décisive qui envoie Brighton en play-off (victoire 1-2 à Nottingham Forest), Ross McCormack a fait une assist pour l’égalisation de Leeds (1-1 contre Derby County) ainsi que Chris Maguire pour Sheffield Wednesday (défaite 2-1 à Ipswich au final), Paul Caddis a offert une place en play-off à Birmingham en égalisant à la 92ème (2-2 à Bolton), Tom Cairney a marqué pour Blackburn sur une passe de Craig Conway, lequel en a signé trois autres après dont une pour Jordan Rhodes (4-3 sur Wigan). En Major League Soccer, Kenny Miller quitte les Vancouver Whitecaps après 13 buts en 45 matches. La presse écossaise l’annonce aux Rangers avec insistance bien qu’il ait nié.

 

 

Crédit photo (Dundee) : sportinglife.com

Tags: , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Spectatrice attentionnée du football écossais



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com