SCOTTISH HOUR celtic champion

Publié le 31 03 2014 | par Camille Franciosi

Scottish Hour #32

Oyez ! Oyez ! Parce qu’au Royaume-Uni, il n’y a pas que l’Angleterre qui joue au football, OnlyFootball se penche sur l’Ecosse, la nation du Nord. Après chaque journée de Scottish Premiership, vous pourrez découvrir les charmes du football écossais, et pas seulement de la SP ! Les petites ligues, les coupes, les joueurs écossais expatriés, l’équipe nationale : vous saurez tout sur le foot en Ecosse.

 

 

La journée en Scottish Premiership

 

 

Le Celtic est officiellement champion depuis mercredi 26 après avoir battu Partick Thistle 5-1 (Johansen, Commons, doublé de Stokes et premier but pro de Henderson). Le match à Celtic Park contre Ross County, neuvième, semble être parfait pour fêter avec un succès le titre fraîchement acquis. Sans Charlie Mulgrew, blessé, mais avec les jeunes Liam Henderson, désormais titulaire régulier, et Eoghan O’Connell, dont c’est la première apparition chez les pros, le Celtic domine le début de la rencontre. Mais, au quart d’heure de jeu, Graham Carey pique le ballon dans les pieds de Scott Brown, s’avance puis passe au néerlandais Melvin De Leeuw qui trompe Fraser Forster. L’ambiance de Paradise retombe immédiatement. Les Staggies font jeu égal avec les Bhoys. De Leeuw tente même un retourné acrobatique, non-cadré. A la 34ème, Stefan Johansen, devenu indispensable, récupère la ballon et transmet à Leigh Griffiths qui tire. Mark Brown, le gardien de County, repousse mais Kris Commons est là et égalise. Le Celtic redevient dominateur. Les tirs se succèdent mais manquent de précision. Henderson est tout près de donner l’avantage aux hôtes mais sa tête finit sur le poteau. Carey aussi trouve les montants alors que Forster était battu. Une tête de Virgil Van Dijk arrêtée par Brown et le coup de sifflet final retentit. Aberdeen, deuxième, qui a été tenu en échec 1-1 à Ross County mardi dernier, reçoit Dundee United, quatrième et vainqueur de Inverness 2-1 le mercredi, pour un duel important dans la course aux places européennes. Il s’est à peine écoulé cinq minutes que Paul Paton, d’une frappe hors de la surface, ouvre la marque pour United. C’est au tour de Rankin ensuite de tenter sa chance de façon similaire mais Jamie Langfield détourne cette fois-ci. Les Terrors poussent et le dos de Mark Reynolds puis les mains de Langfield ne sont pas de trop pour éloigner le danger. Barry Robson et Niall McGinn réveillent les Dons mais Radoslaw Cierzniak répond présent. Armstrong, à la lutte avec Reynolds, s’écroule dans le surface mais l’arbitre ne siffle rien, à raison. A la 36ème, McGinn voit Cierzniak repousser sa tentative sur le poteau. Gary Mackay-Steven pense obtenir un penalty quand Logan met sa jambe devant lui mais  le jeune écossais n’obtient pas satisfaction. En seconde période, Robson frappe vers la lucarne mais Cierzniak s’envole et sort le ballon. Sur le corner qui suit, Robson centre pour la tête de McGinn, qui inscrit là son dixième but de la saison alors que l’année dernière, au même moment, il en était à 19 pions avec Aberdeen. Libéré, le Nord-Irlandais retrouve son football de l’an passé. Rooney et Jack en profitent pour titiller Cierzniak mais le score en reste là. Motherwell, troisième, ne tire pas profit de ce nul en s’inclinant face à Kilmarnock. Killie commence fort avec Craig Slater, Jackson Irvine et Robbie Muirhead. Well répond avec Lionel Ainsworth et John Sutton, sur coup-franc pour le numéro neuf. Craig Reid place une belle tête mais un joueur de Kilmarnock est sur sa ligne pour dégager. Iain Vigurs, d’une puissante frappe, marque à la 40ème pour Motherwell. Il manque de peu un doublé juste avant la pause après une roulette sur Ashcroft. Les Steelmen cherchent à se donner de l’air mais ni Moore ni Sutton ne parviennent à marquer. Le Letton Maksimenko et le Finlandais Eremenko donnent du travail à la défense de Well mais c’est Rory McKenzie sur une passe de Irvine qui fait revenir Kilmarnock dans le match à la 65ème. Craig Samson maintient le nul en stoppant les tirs de Francis-Angol et Vigurs. McKenzie sort sur blessure à la 83ème. Eremenko manque, dans le temps additionnel, son lob sur Nielsen, laissant passer la chance de Killie pour la victoire pense-t-on alors. Car Craig Slater a bien choisi l’instant, la 95ème, pour ouvrir son compteur chez les pros et ainsi offrir trois points cruciaux aux hommes de Allan Johnston. Inverness, cinquième, perd du terrain sur le haut du tableau suite à son nul contre St Mirren, avant-dernier. Cela commence très mal pour ICT qui encaisse un but après moins de trois minutes de jeu. Coup-franc de Kenny McLean vers la surface. La balle arrive dans les pieds de Jason Naismith, seul, qui arme une puissante frappe. Josh Meekings, de la tête, oblige le gardien des Saints, le français Christopher Dilo, a un sauvetage du bout des doigts. Inverness met la pression et, sur un corner de Graeme Shinnie à la 15ème, Darren McGregor marque contre son camp même si le but est attribué à Ross Draper. Juste après, Billy McKay perd son face-à-face avec Dilo en tirant largement à côté. McKay se rattrape un peu à la 33ème en délivrant, de la tête, une passe décisive à Greg Tansey. Les hommes des Highlands prennent donc l’avantage mais perdent Tansey sur blessure à la 51ème. Jim Goodwin, le capitaine de St Mirren, ouvre sur Campbell dont le tir n’est pas assez travaillé pour inquiéter Dean Brill. A la 61ème, sur un corner, Steven Thompson frappe droit sur Warren, puis Marc MacAusland remet de la tête sur Sean Kelly qui égalise. Nouveau coup dur pour ICT à la 67ème lorsque Meekings est expulsé pour avoir retenu Magennis. L’arbitre a peut-être été un peu sévère puisque Meekings n’était pas le dernier défenseur, Shinnie revenant à hauteur de l’attaquant des Saints. Malgré l’infériorité numérique, Inverness attaque et seule la maladresse de Liam Polworth devant les cages l’empêche de repasser devant au score. Les Buddies prennent néanmoins le contrôle du match petit à petit et Gary Teale parvient à faire passer la balle entre Vincent et Shinnie pour ensuite centrer. McLean reprend en première intention mais Brill sauve le point du nul sur la ligne. St Johnstone, à quatre points, a également fait match nul, contre Partick Thistle. Les Saints débutent tambour battant avec Lee Croft qui ouvre sur Michael O’Halloran mais ce dernier est parfaitement taclé dans la surface par Jordan McMillan. Ce dernier permet cependant aux Saints d’ouvrir le score en déviant le tir de Stevie May à la 8ème. Les Jags se réveillent et Alan Mannus est sous pression avec Prince Buaben, Chris Erskine ou encore Aaron Taylor-Sinclair. Paul Gallacher n’est pas tranquille non plus avec un tir de Croft qu’il repousse sur May qui tente une tête qui finit sur la barre. En deuxième mi-temps, Erskine exécute une roulette puis une frappe enroulée mais ça passe à côté. Fraser tente sa chance mais Wright détourne. Dunne et May ont plusieurs occasions mais Gallacher est bien en place. Finalement, Kris Doolan égalise à la 89ème après un cafouillage dans la défense de St Johnstone. Le dimanche, le derby le plus chaud de Premiership, depuis que les Rangers ont été relégués, avait lieu à Edimbourg. Les Hearts reçoivent Hibernian. Si les Jambos perdent, ils sont sûrs de jouer en Championship la saison prochaine. Dans une ambiance de folie, Callum Paterson centre, Ryan Stevenson dévie de la poitrine vers Dale Carrick qui marque dès la 6ème minute. Le stade explose de joie. Hibs est trop imprécis pour espérer revenir puisque Handling, Stanton et Collins ratent tous leurs frappes. Ben Williams empêchent les Hearts d’augmenter leur avance en arrêtant les tentatives adverses, notamment celle de Nicholson. David Smith est tout près de battre Williams mais cela passe à quelques centimètres. Hibs aurait du bénéficier d’un coup-franc aux abords de la surface pour une main de McGowan mais l’arbitre n’a rien sifflé. Hibernian est malchanceux puisque, à la 82ème, Jordan Forster égalise de la tête mais l’arbitre assistant lève son drapeau alors que le jeune défenseur n’était pas le moins du monde hors-jeu. Comme si cela ne suffisait pas, Alan Maybury, déjà averti, tacle Billy King et se fait expulser, à juste titre. A la 92ème, une contre-attaque permet à Billy King d’assurer définitivement la victoire des Hearts. Le jeune attaquant se permet même de dribbler Ben Williams avant de pousser la balle au fond des filets pour son premier but pro.

 

 

Ailleurs en Ecosse

 

 

En Championship, Hamilton prend la tête après son nul 1-1 à Cowdenbeath (but du français Antoine-Curier), profitant de la défaite de Dundee 0-1 contre Falkirk. Hamilton et Dundee comptent le même nombre de points. En League One, les Rangers ont battu Arbroath 1-2. En League Two, Peterhead se rapproche du titre suite à sa victoire 0-2 sur les Queen’s Park.

 

 

Les Ecossais dans le monde

 

 

En Premier League, Steven Naismith a marqué pour Everton (succès 1-3 à Fulham) et Graham Dorrans a aussi inscrit un but (nul de West Brom 3-3 contre Cardiff). En Championship, Liam Palmer a fait une passe décisive lors de la défaite de Sheffield Wednesday (1-4 face à Watford), David Goodwillie a marqué pour Blackpool (1-1 à QPR), Craig Conway a fait une assist lors du nul de Blackburn (2-2 à Millwall), Ross McCormack a réduit le score pour Leeds (1-2 contre Doncaster), Johnny Russell a ouvert le score pour Derby tandis que Craig Bryson a fait un passe décisive (victoire 3-0 sur Charlton).

 

 

Crédit photo (Celtic) : dailymail.co.uk

nn1

Tags: , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur





Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com