ZOOM img-psg-ongenda-refuse-un-pret-1391010508_y500_articles-179971

Publié le 11 03 2014 | par Quentin Müller

Youth League : Graine de C1

Pour compléter son offre européenne, l’UEFA organise pour la première fois cette saison la Youth League, une Ligue des champions junior réservée aux moins de 19 ans. Lors du premier quart de finale, le PSG s’est incliné à domicile face au Real Madrid (0-1) dans une rencontre où un certain Enzo Zidane foulait pour la première fois les pelouses françaises.

 

Honnêtement, que rêver de mieux ? Les centres de formation du Paris Saint-Germain, du Real Madrid, d’Arsenal, du FC Barcelone ou encore de Manchester City réunis dans une même compétition. Les supporters, les recruteurs et les mordus de football en rêvaient, l’UEFA l’a crée. Testée cliniquement depuis 2011 avec les NextGen Series imaginés par le manager de Bradford, Mark Warborn, la fameuse Ligue des champions junior a enfin été mise en place au début de la saison par les instances européennes sous le nom de Youth League.

Pour la première édition, l’UEFA avait donc convié les trente-deux équipes qualifiées en Ligue des champions à inscrire leur équipe des moins de 19 ans donnant naissance à un beau bébé habillé, pour les matches de poules, du même calendrier que chez les professionnels. Au premier tour, le PSG a donc retrouvé Benfica, Anderlecht et l’Olympiakos terminant à la seconde place de son groupe avec sept points (une victoire, quatre nuls et une défaite) loin derrière le club portugais (14 points). De leur côté, comme chez les grands, les jeunes de l’Olympique de Marseille ont achevé la première phase à la dernière place d’un groupe composé de Naples, Dortmund et d’Arsenal remportant tout de même deux victoires de prestige contre les Italiens (2-1) et le club allemand (4-1). Une désillusion symbole du niveau hétéroclite de la compétition, la plupart des équipes évoluant dans des championnats régionaux ce qui renforce la différence de niveau flagrante entre certaines formations.

 

Un investissement variable des clubs

Ce fossé important révélé par la première édition est en réalité la marque d’une différence d’investissements d’un club à l’autre. Là où le PSG, puissance financière sans limite, investit six millions d’euros par saison, le FC Barcelone injecte lui près de 20 millions dans la Masia, le centre de formation du club catalan. Selon les observateurs, le niveau du premier tour a donc été assez faible et le mode de qualification doit être revu. Une vision que partagent certains dirigeants même si les joueurs, eux, jouissent pleinement de cette formidable opportunité qui leur permet d’exporter leur talent aux quatre coins du continent. Une sélection plus stricte pour la prochaine édition n’est donc pas à exclure.

Premier tour passé, les Parisiens ont été chercher leur qualification pour les quarts de finale à Moscou en février après un succès (2-1) acquis grâce à une merveille de coup-franc de Hervin Ongenda, membre intermittent du groupe de l’équipe première aux côtés d’Ibrahimovic et consorts. Les joueurs de Laurent Bonadei avaient donc rendez-vous ce soir face aux jeunes du Real Madrid à Charléty pour voir prospérer leur rêve européen, objectif prioritaire du club de la capitale dans sa volonté de conquête du top 5 mondial.

 

 

 

Zinedine-Zidane-avec-son-fils-930x620_scalewidth_460

Le bébé est aujourd’hui un grand dadé qui joue bien au foot

Enzo, Ongenda et Ultras

Et pour ce rendez-vous, bon nombre d’objectifs et projecteurs étaient tournés vers Enzo Fernandez, rejeton de Zinédine Zidane et numéro 10 des moins de 19 ans du Real. Une semaine après avoir connu son premier rassemblement avec les U19 de l’équipe de France à Clairefontaine, le destin avait donc programmé au 11 mars 2014 les premiers pas du gamin franco-espagnol sur les pelouses françaises. Titulaire au coup d’envoi, le meneur de jeu a dévoilé une large palette technique et une aisance balle au pied qui rappelle forcément un certain Zinédine avant de sortir à l’heure de jeu après un match finalement assez timide sous les yeux du papa présent en tribune.

Côté Paris Saint-Germain, Laurent Blanc avait décidé de mettre à disposition de ses moins de 19 ans les jeunes attaquants Hervin Ongenda (18 ans) et Kingsley Coman (17 ans) en plus du troisième gardien Maignan (18 ans) tous les trois habitués du groupe professionnel. Face à un Real Madrid tombeur du Napoli au tour précédent, les Parisiens ont été très entreprenants à l’image de Coman, coiffé d’une superbe crête blonde made in Djib’ Cissé, exceptionnel tout au long de la rencontre sur son aile gauche. Rapide, créatif et presque décisif avec une frappe sur le poteau à la demi-heure de jeu, le jeune parisien formé au club a crevé l’écran contrairement à un Ongenda pourtant plus expérimenté mais transparent tout au long de la rencontre et peu impliqué.

Bien en place tactiquement et plus réaliste, le Real Madrid a finalement fait craquer le PSG à vingt minutes de la fin sur un coup de tête du défenseur Jaime Sanchez brisant ainsi les rêves de titre européen du club de la capitale et ce malgré leur infériorité numérique à la suite de l’expulsion du défenseur Hector Martinez. Emmenés par un virevoltant Marcos Legaz, les Madrilènes de l’ancien défenseur de la Maison Blanche, Luis Miguel Ramis (1991-94), décrochent le premier billet pour les demi-finales et retrouveront le vainqueur de la rencontre entre le Manchester City entrainé par Patrick Vieira et Benfica.

 

Maxime Brigand sur place.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com