SCOTTISH HOUR Griffiths

Publié le 25 02 2014 | par Elise Mathieu

0

Scottish Hour #27

Oyez ! Oyez ! Parce qu’au Royaume-Uni, il n’y a pas que l’Angleterre qui joue au football, OnlyFootball se penche sur l’Ecosse, la nation du Nord. Après chaque journée de Scottish Premiership, vous pourrez découvrir les charmes du football écossais, et pas seulement de la SP ! Les petites ligues, les coupes, les joueurs écossais expatriés, l’équipe nationale : vous saurez tout sur le foot en Ecosse.

 

 

La journée en Scottish Premiership

 

 

Duel entre deux légendes qui vivent des saison opposées pour cette vingt-septième journée : les Hearts, derniers, accueillent le Celtic, premier. Pendant les premières minutes, les hôtes sont bien en place, gênant les Bhoys. A partir de la 20ème, ces derniers prennent le dessus dans le jeu mais les frappes ont beau se succéder, elles ne sont pas cadrées. Le Celtic se met même en danger lorsque Charlie Mulgrew, dans sa surface, passe involontairement à Stevenson. Il se rattrape d’un joli tacle sur l’attaquant. Commons envoie la balle juste au-dessus de la transversale avant que Van Dijk, retenu par Wilson, parvienne à s’en défaire pour placer sa tête qui rase la barre, également. Après la pause, les hommes de Neil Lennon continuent de presser. Les Jambos perdent McCallum sur blessure à la 51ème, remplacé par Dale Carrick. Celui-ci oublie Stokes sur un coup-franc qui place sa tête. Jamie MacDonald est aux aguets et maintient le nul. Pas pour longtemps puisqu’à la 57ème, Stokes fait une ouverture depuis son camp pour Leigh Griffiths qui se débarrasse de son vis-à-vis puis casse les reins de Wilson avant d’ouvrir le score et de célébrer son premier but avec le Celtic devant les supporteurs des Hearts, lui le fan d’Hibernian. Le club d’Edimbourg aurait du bénéficier d’un penalty lorsque Scott Brown pousse Sam Nicholson dans la surface alors qu’il s’apprêtait à reprendre la balle de la tête. A la 82ème, Stefan Johansen sort sur blessure. Derk Boerrigter le remplace et, moins d’une minute plus tard, manque une superbe occasion : Matthews, de retour en forme, perce le côté gauche des Jambos avant de centrer pour le Hollandais qui se trouve à trois mètres des cages. MacDonald détourne sur la barre la frappe pas assez appuyée de Boerrigter. Le 0-2 intervient à la 92ème avec Pukki, sur une passe de Baldé. Le Celtic compte désormais 24 points d’avance sur Aberdeen, qui a perdu à Partick Thistle 3-1. Paul Gallacher, le gardien de Partick, a bien débuté en sortant vite après l’ouverture de Anderson pour Adam Rooney mais il provoque un penalty sur ce même Rooney au quart d’heure de jeu. Barry Robson s’en charge mais Gallacher repousse la tentative. Rooney est le premier sur le ballon mais, là encore, Gallacher intervient. Quelques minutes après, Reynolds ouvre pour Rooney, Balatoni gagne le duel mais remet sur Gallacher alors que Rooney est dans les parages. Le gardien heurte l’attaquant mais, ce coup-ci, l’arbitre indique une faute en faveur de Gallacher. Le duel entre les deux se poursuit à la 35ème et, encore une fois, c’est le dernier rempart des Jags qui l’emporte en stoppant la tête de Rooney. Partick commence à se réveiller en fin de première période et aurait pu mener au score si Taylor avait vu Erskine au lieu de frapper largement à côté. La seconde période confirme le net regain de forme des promus. Higginbotham, Erskine ou Buaben voient leur tir arrêté. Les Dons craquent à la 58ème sur un tir dans la surface de Balatoni. Lyle Taylor double la mise à la 63ème, après une contre-attaque et un centre de l’inévitable Kallum Higginbotham. Mais, à peine deux minutes sont-elles passées que Rooney réduit la marque grâce à sa tête sur un coup-franc de McGinn. Taylor redonne deux but d’avance à Partick à la 71ème en prenant de vitesse Anderson. L’Anglais n’est pas loin du triplé quand il récupère la balle suite à la perte de Flood, bousculé par son propre coéquipier Pawlett. Langfield sauve son équipe d’une grosse défaite. Heureusement pour Aberdeen, Motherwell a aussi perdu, sur un score identique, à Dundee United. Dès les premières minutes, les Terrors donnent le ton et les essais de Rankin et Robertson frôlent le poteau. La récompense arrive très vite puisqu’à la 21ème, Ryan Dow profite d’une passe en retrait ratée de Hutchinson et gagne son un-contre-un face à Gunnar Nielsen. La pression de United ne se relâche pas pour autant même si Cierzniak doit sortir le grand jeu pour empêcher Iain Vigurs de marquer. Malgré cette grosse occasion, Well n’est pas très dangereux. Et juste avant la pause, sur un corner de Dow, Ciftci, qui a gêné Hammell, dévie pour Gavin Gunning. 2-0 à la 41ème. L’Irlandais fait ensuite parler de lui en moins bien. Une erreur de la défense de Dundee United voit Vigurs se précipiter vers la balle. Gunning lui donne un bon coup d’épaule dans la surface. L’arbitre ne siffle pas. A la 46ème, Gunning porte la marque à 3-0 sur un coup-franc dévié par McFadden. Motherwell sort de sa torpeur et obtient un penalty à la 56ème pour une main volontaire de Ciftci. John Sutton le transforme. Ensuite, les tirs de Mackay-Steven et Al-Alagui pour United et Anier et McFadden pour les Steelmen ne donnent rien. Les vainqueurs reviennent à 6 points des vaincus, tout comme Inverness, qui a battu St Johnstone 0-1. ICT domine en début de rencontre mais la tête de Warren et le tir de Draper ne font que raser le poteau gauche de Alan Mannus. De l’autre côté du terrain, Dean Brill ne compte que sur lui-même pour maintenir ses cages inviolées et il le fait de belle manière, arrêtant deux puissantes frappes de Hasselbaink notamment. Le match devient haché avec de nombreuses fautes de part et d’autre (4 cartons jaunes en trois minutes). A la 36ème, Frazer Wright est remplacé par Scobbie à cause d’une blessure. Billy McKay perd ensuite son face-à-face avec Mannus, qui se jette dans les pieds du Nord-Irlandais. Finalement, à la 41ème, Warren, de la tête, marque pour Inverness. En deuxième mi-temps, les Saints sont plus actifs. Hasselbaink loupe une occasion en or lorsqu’il met sa tête à côté alors que le but est vide. La fin de match est calme même s’il faut tout de même relever le tir de Foran qui passe près des montants de Mannus. St Johnstone reste 6ème mais est maintenant à égalité avec Hibernian, qui a fait match nul à Kilmarnock. Killie, sur sa deuxième tentative, marque à la 19ème grâce à l’ouverture millimétrée de Kris Boyd pour Rory McKenzie qui prend de vitesse McGivern et inscrit son troisième but de la saison. Hibs n’offre pas de réponse convaincante et le tir raté de Danny Haynes alors que Handling était dans la surface laisse des regrets. Jusqu’à la 55ème où Haynes se rattrape en égalisant de la tête sur un centre de Samuel Stanton. Cinq minutes plus tard, Stanton se charge d’un coup-franc qui frôle la transversale. Alors que le match n’est pas très animé, un centre de Gardyne arrive sur Boyd, abandonné par Forster, mais l’ex-Rangers loupe son contrôle et Craig Samson récupère tranquillement le ballon. A l’opposé, c’est Haynes qui rate son contrôle mais la balle revient dans ses pieds, à deux mètres des cages. Pascali se jette et sauve son gardien et le point du nul. De même, Boyd se mue en héros en bloquant le tir de Forster depuis la surface. Sueurs froides donc pour Kilmarnock. Dans la dernière rencontre, St Mirren se déplaçait à Ross County. Les Saints commencent fort avec une frappe de Kenny McLean au bout de 16 secondes. Mais ce sont les Staggies qui se procurent le première grosse occasion avec une balle qui passe au dessus de tout le monde, bien que légèrement déviée par Arquin, et qui rebondit sur Songo’o, surpris. Marian Kello se saisit du ballon facilement. La tête de McLean n’est pas assez travaillée sur un coup-franc de Brittain et Kello n’est donc pas réellement inquiété. McLean réessaye de tromper Mark Brown mais sa puissante frappe vers la lucarne est sortie du bout des doigts par le gardien. Jordan Slew oblige Kello à se coucher mais la balle retombe vers la barre. Le Slovaque se relève pour écarter définitivement le danger. Après plusieurs essais ratés, County trouve enfin la faille à la 37ème par l’intermédiaire de Yoann Arquin, dont la tête lobe Kello sur un centre de Michael Tidser. Arquin manque le doublé en loupant son contrôle devant Kello. En seconde période, Brittain centre, Slew tire sur Kello puis Arquin, seul, reprend mais Kello est encore là. Cela se paye cher puisqu’à la 65ème, John McGinn égalise d’une frappe dans la lucarne. Les deux entraîneurs sont expulsés en fin de match suite à un échange peu aimable dû au duel entre James Goodwin, le cap’tain des Saints, et Melvin De Leeuw, qui finissent au sol. Arquin gâche ce qui aurait pu être le but de la semaine en ratant complètement son tir après une longue course pendant laquelle il a mis McGregor sur le postérieur. L’entêtement de County porte ses fruits à la 82ème lorsque Arquin se débarrasse de Goodwin et McGregor avant de centrer pour De Leeuw qui donne la victoire à son club.

 

 

Ailleurs en Ecosse

 

 

En Championship, Falkirk reste en tête pour un point après son succès 1-0 arraché à la 91ème sur Queen of the Souh. En League One, les Rangers ont été accrochés par Stenhousemuir 3-3 et voient « revenir » Dunfermline à 21 points, qui a gagné 3-0 contre Ayr United. En League Two, Peterhead garde la première place malgré son nul 0-0 à Albion Rovers. Les Queen’s Park sont toujours derniers après leur défaite 0-1 face à Annan Athletic.

 

 

Les Ecossais dans le monde

 

 

En Premier League, Allan McGregor a réalisé un clean sheet avec Hull (0-4 à Cardiff), Robert Snodgrass a offert la victoire à Norwich (1-0 contre Tottenham) tout comme Craig Conway pour Blackburn (0-1 à Reading) et Jim O’Brien à Barnsley (1-0 sur Millwall), Chris Maguire a fait une passe décisive lors de la victoire de Sheffield Wednesday (0-2 à Huddersfield), Scott Arfield a ouvert le score pour Burnley (succès 3-1 face à Nottingham Forest) alors que James McArthur a fait de même pour Wigan (victoire 1-2 à Brighton).

 

 

Direction la France en 2016 !

 

 

Le 5 mars prochain, l’Ecosse sera à Varsovie pour affronter la Pologne en amical avec Darren Fletcher, Andy Robertson, David Marshall ou encore Robert Snodgrass. L’Ecosse retrouvera les Polonais lors des qualifications pour l’Euro 2016. Dans le groupe D, il y a également l’Allemagne, la République d’Irlande, la Géorgie et Gibraltar, qui disputera là ses premiers matches officiels.

 

 

Crédit photo (Leigh Griffiths) : football365.com

 

 

Tags: , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Spectatrice attentionnée du football écossais



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com