SCOTTISH HOUR skysports

Publié le 19 02 2014 | par Elise Mathieu

Scottish Hour #26

Oyez ! Oyez ! Parce qu’au Royaume-Uni, il n’y a pas que l’Angleterre qui joue au football, OnlyFootball se penche sur l’Ecosse, la nation du Nord. Après chaque journée de Scottish Premiership, vous pourrez découvrir les charmes du football écossais, et pas seulement de la SP ! Les petites ligues, les coupes, les joueurs écossais expatriés, l’équipe nationale : vous saurez tout sur le foot en Ecosse.

 

 

La journée en Scottish Premiership

 

 

Cette vingt-sixième journée a vu de nombreux buts, notamment ceux du 4-3 entre Motherwell et Partick Thistle. Sous un soleil resplendissant, les Steelmen sont les plus entreprenants mais manquant de précision dans le dernier geste. Partick va leur faire payer cher à la 36ème lorsque Kallum Higginbotham fait une percée puis transmet à Chris Erskine qui ouvre le score. Well se reprend immédiatement puisque Keith Lasley, le capitaine, égalise à la 42ème, bien aidé par la déviation de Higginbotham qui lobe Gallacher. Six minutes après la reprise, Motherwell passe devant au tableau d’affichage : McFadden et Ainsworth remontent tout le terrain avant que le premier ne passe au second. Lionel Ainsworth inscrit là son sixième but en championnat. Les Jags peuvent toujours compter sur Higginbotham pour dynamiser leur attaque comme lors de son centre entre deux défenseurs pour Prince Buaben. Mais le Ghanéen loupe son face-à-face avec Gunnar Nielsen. Le fauchage de Ainsworth sur Taylor-Sinclair à la 64ème offre un penalty à Partick que Higginbotham ne manque pas de transformer. L’Anglais donne à voir le meilleur de lui-même et double la mise à la 71ème après une chevauchée fantastique pendant laquelle il passe quatre adversaires puis trouve le filet opposé pour le 2-3. Motherwell se réveille alors. McFadden met la pression mais son tir passe au ras du poteau. McManus coupe ensuite la trajectoire du ballon sur un corner mais Paul Gallacher dévie de justesse. John Sutton, transparent durant une grande partie du match, sort de sa torpeur à la 84ème pour s’élever plus haut que Bannigan et McMillan sur un centre de Aisnworth et égaliser. Finalement, McManus donne les trois points à Well à la 87ème de la tête. Le club du North Lanarkshire conforte ainsi sa troisième place à un point de Aberdeen, difficile vainqueur de St Mirren. Le match est équilibré. Logan, pour les Dons, envoie la balle pas si loin de la barre avant qu’un une-deux entre McLean et McGowan ne finisse par un tir de Thompson qui frôle le poteau de Langfield. Ensuite, Andrew Considine oblige Kello à s’employer pour arrêter sa tête. Le défenseur central est encore là pour dévier, de la tête, le ballon mais McGinn, trop court, ne parvient pas à le pousser dans les filets. Le rythme n’est pas des plus rapides et il faut attendre le dernier quart d’heure pour voir de l’animation. D’abord, Nicky Low tente sa chance de loin mais Kello se couche bien. A la 79ème, Eric Djemba-Djemba (ex-Manchester United) tacle Peter Pawlett à la limite de la surface. L’arbitre siffle un penalty pour Aberdeen. Adam Rooney prend Kello à contre-pied pour porter le score à 0-1. Darren McGregor croit égaliser mais il est signalé, à juste titre, hors-jeu après un beau travail de John McGinn. Gregg Wylde (dont le contrat avec Aberdeen a été rompu par le club cet hiver) échoue peu après sur Langfield et Flood qui repoussent son tir. Rooney gâche le 0-2 en oubliant McGinn, seul dans la surface, et en préférant tirer sur Kello. Quoi qu’il en soit, les Dons préservent leur seconde place à 18 points du Celtic. De leur côté, malgré la défaite, les Buddies restent devant Ross County, qui a aussi perdu, sur la pelouse de Hibernian. Hibs prend l’avantage dès la 9ème minute grâce au coup-franc direct de Samuel Stanton, qui se fait ainsi lui-même justice puisqu’il a été victime du tacle par derrière de Rocco Quinn qui a amené à ce coup de pied arrêté. County laisse trop d’espaces, permettant à Haynes et Taiwo d’inquiéter Mark Brown. La défense des hôtes est aussi en difficulté lorsque la tête de Jordan Slew touche la transversale et rebondit dessus sur un centre de Brittain, dévié par McGivern. A la 23ème, Handling lance Haynes qui centre. Taiwo contrôle tranquillement dans la surface et trompe Brown. Slew fait parler sa puissance quatre minutes plus tard mais ça passe juste à côté des montants de Williams. Les Staggies poussent mais Tidser puis Carey, après un mouvement à une touche de balle, échouent sur la gardien de Hibernian. Au retour des vestaires, Graham Carey est toujours dangereux mais ne cadre pas. Sur un corner, Haynes voit sa tête repoussée du bout des doigts par Brown et définitivement dégagée par Brittain de manière peu élégante. Ce même Richard Brittain se fait remarquer ensuite en frappant un coup-franc à la 58ème pour la réduction du score. Le spécialiste du free kick en Ecosse a encore frappé. Hibernian reprend la main mais les tentatives de Harris, Nelson ou Stanton ne sont pas concluantes. Erik Cicos, à la 91ème, donne des sueurs froides à Terry Butcher, l’entraîneur de Hibs, en reprenant de volée dans la surface mais la balle ne fait que frôler la transversale. Grâce à ce succès, le club de la capitale conserve sa septième place, cinq points devant Kilmarnock, battu par Dundee United. Les Terrors sont, semble-t-il, en train de retrouver leur éclat du début de saison. Au bout de 4 minutes, Nadir Ciftci touche le poteau de Samson après avoir baladé Jackson Irvine. A la 9ème, Ciftci lance, depuis sa moitié de terrain, Mackay-Steven, qui profite de la glissade de Irvine pour ajuster Craig Samson et marquer. Lee Ashcroft égalise pour Killie mais, s’étant appuyé sur Souttar, son but est refusé. Mackay-Steven, en confiance, régale Tannadice Park de ses passements de jambes et de ses accélérations, dont l’une d’elle aboutit à un centre pour Ciftci qui trébuche dans la surface. Le Turc ne joue pas le penalty et donc se relève mais sa frappe n’est pas assez appuyée. Kilmarnock lance sa première véritable offensive peu avant la demi-heure de jeu. Irvine centre pour Boyd qui voit son tir repoussé par Cierzniak, Tesselaar reprend mais touche le poteau puis Rory McKenzie ne réussit pas à pousser la balle derrière la ligne. Ce dernier pique plus tard la gonfle à Robertson puis effectue un sprint pour centrer pour Eremenko qui bute sur Cierzniak. Dans le duel des gardiens, le Polonais a un avantage certain surtout quand Samson dégage sur Rankin. L’Ecossais se rattrape en stoppant la reprise du milieu de terrain. Quant à Robertson, il fait admirer sa rapidité et sa technique mais son centre-tir ne trouve ni le cadre ni un coéquipier. Killie, asphyxié, subit ensuite un centre de Rankin que Watson est tout près de couper. Pourtant, contre le cours du jeu, les hommes de Allan Johnston égalisent à la 39ème par l’intermédiaire de Alexei Eremenko. Jeroen Tesselaar se sent pousser des ailes : il passe la cinquième sur le côté gauche et dribble deux défenseurs. Il remet en retrait pour Clingan qui envoie le ballon juste au-dessus de la barre de Cierzniak. En seconde mi-temps, Boyd met Killie devant grâce à un pied levé, qui lui permet de lober Cierzniak, et à la pression de McKenzie sur Robertson, empêchant le jeune arrière-gauche de dégager. Mais, moins de deux minutes après, sur un corner de Mackay-Steven, Curtis Good (prêté par Newcastle) place une tête puissante. 2-2 à la 64ème, puis 3-2 à la 70ème pour United avec Rankin, qui a marqué depuis la ligne de sortie de but, à côté du poteau droit de Samson. Trois points pour les Terrors, qui dépassent Inverness au classement à la différence du buts. Inverness, justement, a eu beaucoup de malchance face aux Hearts. Si ce sont ces derniers qui ont la première occasion du match avec Stevenson, ICT prend ensuite le contrôle. Billy McKay marque mais il est signalé hors-jeu, le lob de Raven est repoussé par la barre et la tentative de reprise de McKay est bloquée par Wilson. MacDonald montre qu’il n’est pas dépendant de ses montants pour empêcher les hommes des Highlands d’inscrire un pion en s’envolant pour arrêter la tête de Greg Tansey et en se jetant devant McKay. La barre fait son retour sur le chemin des hôtes en repoussant la tête de Watkins puis le retourné de McKay. A la 33ème, c’est au tour du poteau de doucher les espoirs du Tulloch Caledonian Stadium et de Tansey. Après la pause, la défense des Hearts prend le relais des montants et Hamill et Robinson se dressent devant McKay. Les Jambos se réveillent à la 54ème mais la frappe de Hamill, suite à une talonnade de Carrick, ne fait que frôler le poteau. Tansey, McKay et Watkins redonnent du travail à MacDonald. Le match s’équilibre vers la fin. Heart of Midlothian pousse mais les défenseurs adverses sont bien en place comme Graeme Shinnie, qui sauve son gardien sur la ligne. Un 0-0 au bout du compte donc. Quand au Celtic, il est solidement accroché à la première place depuis quelques mois et la victoire 3-0 sur St Johnstone ne fait qu’agrandir encore un peu plus le trou avec les poursuivants. Après 15 minutes assez pauvres, Van Dijk s’avance et passe à Leigh Griffiths qui remet immédiatement pour Stokes. L’Irlandais frappe aux abords de la surface et ouvre la marque. Les Bhoys perdent Emilio Izaguirre sur blessure à la 20ème. Quatre minutes plus tard, Commons tente sa chance de loin mais, alors que Mannus était battu, la balle heurte la transversale. Le reste de la première mi-temps est pauvre en occasions. Le Celtic essaie plus au retour des vestaires mais c’est trop souvent non-cadré. Une faute de Anderson sur Stokes dans la surface est bien sifflée mais comme ayant eu lieu en-dehors. Le coup-franc du buteur ne donne rien. Il se venge à la 63ème en contrôlant une louche de son capitaine, Scott Brown, et en trompant Alan Mannus. Rebelote à la 65ème, où il se débarasse de son vis-à-vis avant de tirer. La balle passe entre le poteau et la main de Mannus, désespéré. Le 4-0 n’est pas loin quand Brown frappe sur le poteau. Les Saints ont leur plus belle occasion lorsque Hasselbaink centre et que Ambrose dévie mais Forster avait laissé son pied. Il signe ainsi son douzième clean sheet consécutif en championnat.

 

 

Ailleurs en Ecosse

 

 

- Scottish Cup

 

 

Les huitièmes de la Scottish Cup ont eu lieu le week end dernier. Deux surprises : l’élimination du Celtic par Aberdeen (1-2) et celle de Hibernian par Raith Rovers (2-3). Les Rangers se sont qualifiés aux dépends de Dunfermline 4-0 (triplé de Dean Shiels) et St Johnstone a éliminé Forfar sur le même score. Albion Rovers et Dumbarton rejoignent également les quarts tandis que Inverness a eu besoin d’un replay pour venir à bout de Stranraer (2-2 puis 2-0).

 

 

En Championship, Dundee conserve le leadership suite à son succès 0-1 à Queen of the South. Hamilton reste à quatre points avec sa victoire 0-4 à Raith Rovers avec un doublé du français Anthony Andreu. En League One, les Rangers ont toujours 23 points d’avance grâce à leur victoire 0-2 contre Ayr United. Dunfermline, second, a battu Forfar 2-4. En League Two, Peterhead s’envole après le succès face à Clyde 2-0. Les Queen’s Park sont (encore) derniers et la défaite à Montrose 1-0 n’arrange rien.

 

 

Direction la France en 2016 !

 

 

Gordon Strachan a annoncé le groupe qui affrontera la Pologne le 5 mars. Darren Fletcher fait un retour remarqué et Andrew Robertson est sélectionné pour la première fois. Le poste d’arrière-gauche a sans doute trouvé là son titulaire. Les hommes en forme comme Marshall (gardien de Cardiff), Adam (Stoke) et McCormack (Leeds) font également partie de l’équipe.

 

 

Crédit photo (Anthony Stokes) : skysports.com

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Spectatrice attentionnée du football écossais



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com