AU CALME Saint-Maximin

Publié le 02 11 2013 | par Quentin Müller

Saint-Maximin au calme

Il est le nouveau Vincent Péricard. Enfin… la réincarnation de son talent et de son potentiel. Son blaze ? Saint-Maximin, le nom d’une commune de Picardie. Jusque là rien de strass et de paillettes. Sauf qu’à tout juste 16 piges, le jeune Stéphanois est déjà pro depuis cet été. Mieux, le gamin compte déjà trois apparitions en L1 et une en C3. Alors forcément, on se demande si la came est bonne. Focus.

 

+ La fiche d’Allan Saint-Maximin
Allan Saint-Maximin

Né le 12 mars 1997 à Châtenay-Malabry.

International Français U16-U17

Club

2013-… Saint-Etienne (4 matchs)

Palmarès

Champion de France U17 avec Sainté

 

Pourquoi diable Saint-Etienne serait allé aussi vite en besogne ? Les Verts ne sont pourtant pas coutumiers du fait. Les Guilavogui, Ghoulam, Dabo ou encore Saadi ont tous connu leur première pige entre leur 19e et 20e année. A la rigueur, seul le cas Kurt Zouma fut géré avec autant d’entrain. C’est que le gamin a du talent. Un talent hors-norme, largement surveillé par les radars des grosses écuries prêtes à faire ‘une Paul Pogba’ aux Verts. Seulement quatre mois après avoir soufflé ses seize bougies, son club formateur lui propose un contrat pro et un bail longue durée de 4 ans qu’Allan ne peut bien sûr refuser. Recruté par Saint-Etienne à 13 piges, il intègre en parallèle l’INF Clairefontaine mais se fait malheureusement recaler dès sa première année ce qui ne découragera pas Sainté à le conserver. Les formateurs savent alors pertinemment que le gosse est doté d’un pouvoir hors-norme.

 

Star à 8 ans

Son premier coach à Ris Orangis, son club du tierquar, raconte : « Dès les premiers entraînements, sa manière d’anticiper sur le ballon, sa vision de jeu… [...] il était rapide, vivace, intelligent déjà à son jeune âge, avec un caractère bien trempé. La deuxième année de débutant nous l’avons surclassé car il s’ennuyait dans les séances, il n’avait plus rien à y apprendre, il fallait que cela devienne un peu plus difficile. » Dominique Fernandez, ancien recruteur de l’ASSE, qui vit pour la première fois la pépite s’amuser sur un rectangle vert, étale ce qu’il zieuta ce jour là : « Il avait 10 ans. Je n’avais encore jamais vu un joueur de ce type là en 20 ans de carrière. Un petit bonhomme [...] mais une impressionnante facilité de jouer toujours vers l’avant, tout en percussion, vitesse, dribble et prise de risque. » Rapidement au jus, tous les clubs précipitent des émissaires observer le phénomène. « A cause de ses performances, il était connu dans la région Ile de France, il devait avoir huit… », soupire Didier Demonchy, son coach à Ris Orangis. Du coup, Saint-Etienne presse (encore) la chose et rentre rapidement en contact avec les parents du petit prodige. Hors de question pour les Verts de se faire chiper un énième talent. L’échec Ben arfa [qui partira finalement chez le club rival Lyon ndlr], est encore frais. Un ANS [Accord de Non Sollicitation ndlr] est rapidement signé. « Nous sommes des gens de parole et même des propositions alléchantes de clubs étrangers ou français ne nous ont pas fait déroger à son choix », se souvient le père. Car le gamin a toujours porté Saint-Etienne dans son cœur de petit champion. Un choix fort quand on sait qu’une ribambelle de clubs étrangers, la majorité d’outre-Manche, proposait déjà un pont d’or à la famille. « Bien qu’ayant pris connaissance de certaines propositions, je leur ai dit que moi à leur place je réfléchirais encore un peu. Je pense que cette honnêteté vis-à-vis d’eux a été bénéfique pour Allan (Saint-Maximin) et l’ASSE. » 

 

h61c

En attendant de faire son trou, Allan va chercher les gourdes pour ses nouveaux coéquipiers

Surclassé, en équipe de France, puis avec les pros

Chez les Verts, l’intéressé est constamment surclassé et ne tarde pas à faire parler de lui. Sacré champion de France U17, il se voit récompenser de ses efforts et de son talent en étant retenu pour effectuer la préparation avec le groupe professionnel. Attaquant ou milieu droit, tout le monde est sous le charme. Le décrivant comme un éphèbe facile et taquin gonfle au pied. Bien évidemment, l’Equipe de France ne s’en prive pas et le sélectionne chez les U16 et U17, donnant des leçons de football à quiconque voudrait l’affronter. Récemment, c’était au tour de la République Tchèque d’en subir les foudres. Sous la tunique Bleue azure des U17, Allan alla de son petit doublé en plus de provoquer un penalty. Si Saint-Etienne a précipité ses pièces sur l’échiquier, la direction des Verts peut considérer désormais que son trésor est au chaud. Avec un contrat longue durée, le club Stéphanois est assuré de toucher quelques jolis deniers au cas où.

 

 

 

home_1372691935

Le 3 juillet, Allan signe son premier contrat pro

Les conseils de Roussey

Ancien immense espoir des Verts, entraîneur adjoint, puis coach intérimaire de 2006 à 2008, Laurent Roussey s’était, en octobre dernier, attardé sur le cas Saint-Maximin , lui prodiguant conseilles afin d’éviter au môme de se perdre. Car comme Allan, Laurent Roussey a tapé sa première balle sur le pré pro à tout juste 16 piges. « A mon époque, il n’y avait pas autant de journaux, ni internet… Aujourd’hui, c’est multiplié par 100 et il faut faire très attention ! » Pourtant à l’époque, comme aujourd’hui, la presse s’était déjà bien emballée à son sujet, consacrant quelques élogieux sujets télévisuels à son égard ; comme Les dossiers de l’Ecran, sorte de Ce Soir ou Jamais du pauvre. Les filles, les sorties au ciné, les conneries avec les potes, à même âge, Laurent, tout comme Allan, n’en avait jamais vécues : « Pour moi, la difficulté, ça a été mon pépin physique [pépin récurrent aux genoux ndlr]. Mais d’autres peuvent connaître un problème psychologique parce qu’à un moment donné l’attente est trop forte et que vous ne pouvez pas assumer… Ce qu’il peut vous manquer à cet âge-là : c’est de vivre une adolescence « normale. » Avec 4 matchs au compteur, dont un sur la scène Européenne, Allan Saint-Maximin ne bat pas le record de précocité stéphanois détenu par Lolo Paganelli a.k.a Paga, apparu en D1 à tout juste 15 printemps, 10 mois et 15 jours. Laurent Roussey, qui commença en même temps que Paga, se place lui deuxième au classement des Verts les plus précoces :  « Je pense que le fait que Christophe Galtier tente de protéger Allan Saint-Maximin est une bonne chose. Vous savez, Saint-Etienne, c’est un peu l’initiateur quand il s’agit de lancer des jeunes. Il y a eu Laurent Paganelli, moi… On a un peu servi de « cobayes ». On était les jeunes joueurs à forts potentiels à qui il est arrivé diverses difficultés. Physique pour moi, psychologique pour Laurent. Aujourd’hui, cela sert d’exemple. Le choix de protéger Saint-Maximin me semble logique. C’est à l’entourage de gérer les excès éventuels et vous permettre de garder la tête sur les épaules. Dans ces cas-là, le staff doit participer mais c’est aussi à la famille et aux agents d’être vigilant. Tout peut aller vite dans le football et c’est à l’encadrement de lui faire comprendre ça. Mais il faut rester authentique et garder sa fougue. » Car même si la merveille des Stéphanois affiche trois apparitions au compteur, dont une de prestige contre Monaco , l’ancien transfuge de l’INF Clairefontaine ne recense que 31 petites minutes grattées. De quoi donner aiguiser progressivement l’appétit du petit. Car avant lui, beaucoup trop ont franchi la marche avant de se rétamer sur le palier suivant.

 

Q.Müller.


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com