AU CALME ruiz

Publié le 20 06 2013 | par Théophile Lefebvre

John Jairo Ruiz, au calme

John Jairo Ruiz débarque au Domaine de Luchin sur la pointe des pieds. Dix jours après avoir atteint la majorité (obligatoire pour un joueur sud-américain s’il veut aller en Europe), le 20 janvier 2012. Le LOSC devançant notamment le Rubin Kazan, l’Inter et même le Barça qui étaient venus aux nouvelles. Jusqu’ici habitué à la chaleur du Costa Rica avec son équipe du CD Saprissa (11 matchs, 1 but) et à la sélection U20 (il était surclassé), Ruiz arrive dans le froid nordiste avec l’étiquette d’un joueur technique, habile balle au pied et finisseur. Des qualités qu’il n’aura pas l’occasion de démontrer lors de la saison 2011-2012 avec l’équipe première. Dans un club tout juste champion et qui surtout doit se remettre du départ de son meilleur buteur, Moussa Sow, d’autres solutions comme la nouvelle recrue Nolan Roux lui sont préférés. Pas grave. Johnny est venu pour s’imposer et il va s’accrocher.

 

Mouscron, la révélation

Pour autant, les dirigeants lillois ont conscience du talent du bonhomme. Jean Michel Vandamme, conseiller sportif de Seydoux, n’hésitera pas à dire de lui lors de son arrivée que « c’est un pur ailier, capable de faire la différence, comme il en existe plus beaucoup ». Alors, les six premiers mois, le costaricain va s’endurcir avec la réserve où il s’avère plutôt performant (13 matchs, 3 buts). Mais la confirmation de son talent vient lors de son prêt avec la « réserve belge » du LOSC, le Royal Mouscron Peruwelz. En D2 belge, dans un club fraichement promu et en manque de repères, John Jairo Ruiz s’impose rapidement. Marquant un doublé lors de son premier match de préparation et ouvrant le score pour son nouveau club lors de la 1ère journée. Rapidement adulé par les supporters du club, qui maintenant ne veulent plus le voir partir, l’attaquant se distingue par un grand sang froid face au but, avec la faculté des plus grands renards des surfaces : celle d’être toujours la au bon moment, tel un Pippo Inzaghi. Mais c’est en Belgique que Ruiz montrera aussi une autre de ces qualités footballistiques, celle de tirer impeccablement les coups francs. Ainsi, deux ou trois lucarnes de gardiens auront le temps d’être nettoyées lors de son court passage. Au final, l’international U20 du Costa Rica facturera un excellent bilan de 15 buts et 3 passes décisives en 25 matchs de D2 Belge.

 

ruiz 2

John Jairo Ruiz KKC Luis Lopez

 

Nouvelle saison, confirmation ?

John Jairo Ruiz va donc rentrer au bercail cet été. Il devrait y intégrer le groupe pro comme l’expliquait Arnaud Dos Santos, l’entraineur de Mouscron, le mois dernier. Si son prêt s’est avéré concluant, il faut toutefois relativiser sa réussite dans un championnat de D2 belge au niveau assez faible. Sa place sur le front de l’attaque lilloise sera beaucoup plus dure à obtenir. Mais la vague de départs qui se profilent à ce poste (De Melo, Roux, Bruno, Kalou) et la nouvelle politique de primauté à la jeunesse sont des raisons pour lui d’espérer un temps de jeu plus conséquent. On verrait mal le LOSC se passer d’un profil aussi rare et intéressant.

 

Théophile Lefebvre.

Tags: , , , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Le Patrick Kluivert de la rédaction.



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com