AU CALME JWP_2843096

Publié le 04 06 2013 | par Quentin Müller

James Ward-Prowse au calme

James Ward-Prowse, ça ne vous dit rien, pas besoin de vous poser la question. Son nom de poète Britannique du XVIIIe siècle vient juste de faire son apparition. Quelques apparitions en D2 Anglaise il y a deux ans puis, le summum. La saison dernière, première journée de Premier League, ponctuée par sept années de douleur dans les bas fonds des championnats Rosbifs, versus l’ex champion d’Angleterre, l’ogre Manchester City, et voilà le petit James, né en 1994. Son mètre 73 ne paye pas de mine. Tout comme ses 66 kg tout mouillé. Et pourtant, lors de cette fameuse première journée, Ward-Prowse est bien sur la pelouse. Tout sauf un hasard. Focus sur la nouvelle perle des Saints.

 

+ La fiche de James Ward-Prowse
James Ward-Prowse

Né le 1er novembre 1994 à Portsmouth (Angleterre)

International Anglais U17 (7 caps) et U19 (4 caps)

Club

2002-2011 Academy of Southampton FC

2011-… Southampton FC A : (21 matchs-1 but)

Palmarès

Néant

 

Southampton se sera finalement maintenu après s’être longtemps posé pas mal de questions. Les Saints, malgré un début de saison chaotique, ont montré de belles qualités offensives, en atteste les difficultés qu’ont éprouvé le champion en titre de l’époque (victoire 3-2 de City) et son dauphin (victoire 3-2 de United dans les derniers instants) à se défaire de Southampton lors de leurs confrontations. Malgré les multiples galères, la politique du club n’a pas changé d’un poil. Et ce malgré une relégation en 2005 en D2, puis une une descente en D3 en 2009 (!). Il fallut du temps à Southampton pour remonter enfin en Premier League, un championnat qui se gave de ce que la structure forme depuis des années. Ainsi, d’immenses buteurs comme Kevin Phillips, Alan Shearer, Le Tissier furent formés là-bas, au même titre que les ailiers Walcott et Bale ou encore le latéral Bridge. Le dernier en date ? Oxlade Chamberlain, vendu pour 12 M d’euros à Arsenal. Aujourd’hui, dans l’effectif, seul le capitaine Adam Lallana est un pur produit du centre Saints. James lui fut promu dans l’équipe première, il y a un peu plus d’un an maintenant. C’était le 24 octobre 2011, quand celui-ci se matait encore des dessins-animés avec ses frères sur le canapé de sa petite demeure familiale. Mais la discrétion de Prowse-entraînement puis back at home-et bien sûr son talent, font de lui l’un des plus jeunes joueurs à intégrer le centre de formation. Son anniversaire étant le 1 novembre, James a tout juste 17 ans quand il intègre une équipe première en surrégime qui flambe en tête de Championship. Il joue deux matchs en League Cup puis en FA Cup, marque un but mais ne participe jamais à une rencontre de Championship, certainement trop frêle pour participer à un combat jugé bien trop primordial et brutal.

 

50BD2CB4D65B95D8BA632D2C3F29EF

Un visage de gosse mais une maturité footballistique d’adulte

 

L’un des plus grands espoirs du club

Agile, assez rapide, son registre n’est pourtant pas dans la percussion mais bien dans la construction. A l’image de son capitaine, le jeune puceau est endurant, et possède de bonnes bases techniques. Son jeu long et court est déjà un régal. Reste à perfectionner un volume de jeu parfois un peu timide car James ne couvre qu’une très faible partie du terrain, généralement à l’extrême centre, pas plus bas, pas plus haut. Ce pur produit du centre de Southampton n’a pourtant failli ne jamais jouer pour les Saints, sa famille est en effet fan absolue de Portsmouth, club rival. Plus réputé pour sa formation, l’amour pour leur fils prendra le pas sur la répulsion qu’elle porte au club voisin. C’est donc à 4 ans que le petit James intègre l’académie. Voilà donc 13 ans que le milieu de terrain Anglais est biberonné au jeu léché des Saints. Treize ans qu’il rêve de devenir un jour pro. Son vœu paraît bel et bien en bonne voie d’être exaucé. Prowse semble en effet avoir prouvé sa valeur et confirmé ses aptitudes. Car lors des doubles confrontations face à Manchester City et face à United, le gamin était bien présent dans le onze de départ concocté par son mentor. Les débuts sont prometteurs et Harry Redknapp, en personne, n’hésitera pas à encenser celui « qui tint tête à Yaya Touré et compagnie. » Avec 15 matchs cette saison en PL au compteur, Ward a encore un peu de marge mais son jeune âge vient tempérer l’affaire. Lui, Ben Reeves (3 matchs) et Luke Shaw (25 matchs cette saison), seront assurément les pépites Rosbifs hypes à surveiller.

 

Longtemps en grande difficulté financière, Southampton et son coach Mauricio Pochettino souhaitent maintenant que 50 % de l’effectif soit issu de l’académie. Un raisonnement peut-être utopique mais pas con, compte tenu des anciennes grandes difficultés financières du club. 

 

Q.Müller.

 

Crédit Photo : Zimbio.com
James Ward-Prowse


Tags: , , , , , , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • FILE L'INFO

  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com