ZOOM David+Moyes+FILE+Profile+David+Moyes+kZXh9V-Jed3x

Publié le 10 05 2013 | par Quentin Müller

Moyes, tout sauf un hasard

Actuellement en poste du côté d’Everton, David Moyes vient d’annoncer qu’il ne renouvellerait pas son contrat chez les Toffees alors que celui-ci arrive à son terme. Il quittera donc le club de Liverpool pour succéder au mythique Sir Alex Ferguson et ses 27 années de banc. Un passement de pouvoir peut-être pas à la hauteur de l’événement mais tout sauf hasardeux. Focus.

 

Quelques heures après l’annonce de sa prise de fonction à United, le néo-manager de Manchester United a rendu un fier hommage à Sir Alex, son ami :  » Je suis ravi que Sir Alex ait jugé bon de me recommander pour le poste. J’ai beaucoup de respect pour tout ce qu’il a fait pour le club « , s’est exprimé Moyes avant de revenir sur la délicate marche à franchir :  » Je sais combien il sera difficile de succéder au meilleur manager de tous les temps, mais la possibilité de gérer Manchester United n’est pas quelque chose qui arrive très souvent et je suis vraiment impatient de prendre le poste la saison prochaine.  » Moyes quitte donc les Toffees d’Everton après 11 années passées sur le bord de la Mersey à couler ses saisons dans la première moitié de tableau. Fabuleux dénicheurs de talents aux moyens réduits (Rooney, Fellaini, Baines, Bilyaletdinov, Coleman, Arteta, Lescott, Pienaar), David Moyes est incontestablement un fin manager. » David a dû se débattre avec des contraintes financières fortes. Il a toujours dû se contenter des joueurs qu’il pouvait se permettre, et il a néanmoins obtenu des résultats incroyables « , reconnaissait à l’époque Sir Alex himself. Fait d’agressivité, de fighting spirit, d’un jeu offensif léché et rapide, il n’est pas étonnant que l’Everton de David Moyes sera pour la troisième fois consécutive, mieux classé que Liverpool. Un voisin qui affiche quand même un budget nettement supérieur. Ses ouailles, qui le citent comme quelqu’un d’accrocheur, de batant, n’en disent en tout cas que le plus grand bien.

 

Tim Howard :  » David Moyes possède une véritable recette du succès. Il ne se contente pas de recruter les bons joueurs qui sont disponibles. Il signe des gars qui peuvent évoluer à deux postes et qui vont respecter l’éthique du club. Puis il les guide. Il motive les joueurs comme personne. Et il progresse d’année et année. »

 

Phil Neville :  » Sa méthode consiste à vous pousser jusqu’à vos limites à l’entraînement. Après en match, c’est presque facile. Il a progressé en tant que manager, parce qu’il apporte un regard différent. Il a transformé une équipe solide, typiquement britannique, en une équipe plus cosmopolite qui propose du beau jeu. Les équipes de David possèdent un ADN identifiable, composé de travail, de mental, de jeu collectif et de combat. « 

 

Steven Pienaar :  » C’est l’un des meilleurs managers de la Premier League, si ce n’est le meilleur. Ça se voit dans la manière dont on joue.  » 

 

 

David-Moyes-1982-1805654

David Moyes sous le maillot du Celtic

Un gars simple et passionné

Discrète, pas tapageuse, ni people, l’arrivée de David Moyes a fait du bruit, mais finalement pas tant que ça. Le coach Ecossais n’aime pas s’exprimer de trop dans la presse et s’est toujours fendu de l’essentiel lorsqu’il passa par la case entretien. Joueur moyen, à l’image de Sir Alex, Moyes aurait débuté sa carrière d’entraîneur à seulement 22 printemps. Davantage passionné par le travail de ses ténors que par son job sur les rectangles verts, Moyes tenait à jour quotidiennement ses notes détaillées sur les techniques et tactiques déployées par ses managers. Après avoir joué au Celtic, Cambridge, Bristol, Shrewsbury, Dunfermline, Hamilton, Moyes finira comme  joueur-entraîneur à 35 balais, de 1998 à 2002. Sobre, à l’image de la courte carrière de Sir Alex. Son job, David le connaît mieux que quiconque. Récompensé à de nombreuses reprises lors de sa carrière, le choix de la direction Mancunienne peut paraître étrange mais surtout pas hasardeux. Dans son jus Ecossais, Moyes n’est pas homme à la surmédiatisation et au jeu des médias. Mais l’homme n’en reste pas moins un type reconnu outre-Manche. Derrière Wenger et Ferguson, il était celui qui possédait la plus grande longévité sur un banc de touche (11 ans ndlr). Puis Moyes fut élu par ses pairs Manager de l’année à trois reprises (2003, 2005 et 2009). Seul Sir Alex l’égale, c’est dire…

 

David+Moyes+Everton+v+Manchester+City+Premier+eg0Ui3bBdQHx

Moyes reste sur de superbes stats contre le rival City

Executioner of City

Une stat devrait également ravir les fans de United. Le futur nouveau coach des Red Devils présente de jolies performances contre les Citizens. Moyes porte même la cape du bourreau. Avec 7 victoires et 1 nul en 10 confrontations depuis le rachat du cheikh Mansour (en 2008/09 ndlr), Moyes fait mieux que tous les autres coachs de Premier League. Son Everton avait lapidé les Citizens en phase aller et retour à deux reprises, et reste sur quatre succès consécutifs à Goodison Park contre ces mêmes Citizens. A noter également que seules trois équipes de Premier League ont réussi l’exploit de battre City à l’Etihad Stadium au cours de ces trois dernières saisons : United en décembre dernier lors d’un match fou, Arsenal, en octobre 2010 et… l’Everton de David Moyes en décembre 2010.

 

SOCCER Liverpool 12

Moyes devra gérer le cas Rooney

Celui qui fit sa première à Rooney

Alors que Wayne Rooney serait sur le départ selon un bon nombre de médias Rosbifs, la venue de David Moyes en juillet prochain pourrait calmer la conjoncture ambiante. En effet, le manager Ecossais n’est autre que le mentor de Rooney a.k.a Wazza. Il est et restera celui qui lança Wayne Rooney dans le grand bain. Wayne fut en effet formé à Everton et fut dépucelé par le type à seulement 16 piges.   » Il était timide, mais très enthousiaste sur le terrain à l’entraînement, comme s’il jouait avec des amis dans le square du coin. Une fois, il a marqué en piquant son ballon d’un tel angle que tout le monde s’est tu. Les entraîneurs se sont regardés, ils n’en croyaient pas leurs yeux. Quel talent phénoménal « , se rappelle l’ancien coach de Toffees qui aura quand même fort à faire pour conserver son numéro 10.

 

Marouane+Fellaini+Everton+v+Manchester+City+BLOg_gt7KfGx

Fellaini et Baines à United ?

Un recrutement made in Toffees ?

Dans sa folle aventure, Moyes pourrait déballer de ses valises l’arrière gauche Anglais Leighton Baines, suivi depuis une plombe par les Mancuniens et le milieu de terrain Belge, Marouane Fellaini, pourtant partant pour Chelsea. Pour ses deux ouailles à Old Trafford, le manager de 50 balais serait prêt à débourser entre 46 et 50 M d’euros. Moyes le sait mieux que quiconque, sa direction ayant besoin de gros sous, elle n’hésiterait pas longtemps.

 

Q.M.

 

Crédit Photo : Zimbio.com

Moyes.

Tags: , , ,


A propos de l'auteur


Rédacteur en chef d'Onlyfootball.fr. Numéro 8 bourrin, amateur de belles sacoches et accessoirement de petites brunettes bretonnes aux yeux marrons.



Back to Top ↑
  • WHISKY PARTY


  • TORTILLA : ICI, C’EST LA LIGA

  • ONLYFOOTBALL SUR FACEBOOK !

  • Résultats match en direct Ligue 1 fournis par footendirect.com

  • ONLYFOOTBALL SUR TWITTER !


  • BIER BUT AND ROCK N ROLL

  • LA VIDEO DU MOMENT

  • ONLY PUB

  • ONLY CLASSEMENT

    Calendrier foot offert par footendirect.com